Enquête/Entreprises : La magie de Noël devrait opérer pour les commerçants

Cadeaux, repas en famille, Noël approche à grands pas. Et cette année s'annonce sous de meilleurs auspices pour les commerçants. Car, les effets de la crise semblent commencer à s'estomper selon un baromètre* Ifop pour la mutuelle Médicis.

Cadeaux, repas en famille, Noël approche à grands pas. Et cette année s’annonce sous de meilleurs auspices pour les commerçants. Car, les effets de la crise semblent commencer à s’estomper selon un baromètre* Ifop pour la mutuelle Médicis.

Les fêtes de fin d’année représentent une période faste pour l’activité des commerçants. Cette année, à en croire, les résultats de la 7éme vague de l’observatoire des commerces réalisé par l’Ifop pour Médicis, la magie de Noël devrait avoir lieu. 76% des Français semblent se disent prêts à se rendre dans les commerces de proximité pour effectuer leurs achats, soit une hausse de 5 points par rapport à l’année dernière.

Les commerçants confiants pour les fêtes de fin d’année

L’optimisme est d’ailleurs de rigueur chez les commerçants. 7% d’entre eux estiment que les consommateurs dépenseront plus cette année que l’an passé quand 57% des Français annoncent qu’ils achèteront autant. Il reste tout de même 11% des sondés qui songent à renoncer à leurs achats pour ces fêtes de fin d’année.

Plus globalement, les Français restent marqués par la crise économique. « 56% des personnes interrogées ont différé des achats non prioritaires, soit une hausse de 2 points par rapport à 2009, mais en amélioration en comparaison du bond de 12 points enregistrés au plus fort de la crise entre 2008 et 2009 » selon l’étude Ifop.

En revanche, près des deux tiers des commerçants (62%) jugent l’année 2010 comme satisfaisante avant d’aborder le grand rush du mois de décembre. Pour 45% des professionnels interrogés, leur activité a été stable depuis janvier 2010. 40% ont constaté une baisse de la fréquentation dans leur établissements. « Autant d’indicateurs proches de ceux mesurés avant la crise en mai 2008 qui laissent à penser que les effets de la crise commencent à s’estomper » précise un communiqué de Médicis.

Insécurité et menaces terroristes n’inquiètent pas

Enfin, la menace terroriste et l’insécurité n’aura pas d’incidence sur la fréquentation des commerces pour 9 Français sur 10. Même topo pour 79% des commerçants. Ils sont même 90% des plus jeunes et 87% des professionnels de l’alimentation.

L’insécurité n’inquiète pas plus les commerçants. Seuls 20% d’entre eux ressentent une dégradation des conditions de sécurité dans leur quartier (25% pour ceux exerçant depuis plus de 20 ans). En outre, 71% des Français ne ressentent jamais de sentiment d’insécurité dans les commerces. Pourtant 27% d’entre eux ont déjà assisté à une scène de violence chez un commerçants (37% en région parisienne).

*L’étude a été réalisée du 19 au 27 octobre 2010, auprès d’un échantillon représentatif de 802 dirigeants d’entreprises.

*Pour le grand public, l’enquête à eu lieu du 21 au 22 octobre 2010, auprès d’un échantillon de 956 personnes


Laissez votre avis