RSI : Le dialogue avec le collectif des Pendus semble renoué

Le 24 novembre, le Régime social des indépendants (RSI) a rencontré les représentants du collectif des Pendus qui depuis son regroupement, le 24 octobre 2014, dénonce les lourdes charges du régime. La rencontre s’est tenue à la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Carcassonne à 18h00.

La délégation régionale RSI et Urssaf, composée des présidents, des directeurs et des élus de l’Aude des deux réseaux a donc reçu quatre commerçants représentant le mouvement “Les Pendus”, le lundi 24 novembre. En signe de solidarité, lors de la réunion, une soixantaine de commerçants s’étaient mobilisés devant la Chambre de commerce.

Le but de la rencontre était de saisir le mécontentement des manifestants, “afin de mieux comprendre leurs revendications”, soulignent les deux organismes dans un communiqué. Ainsi de nombreux points ont pu être traités.

Les discussions avancent

Le RSI et les représentants du collectif ont pu échanger sur l’irritation des Pendus. “Nous souhaitons la remise à plat du RSI, aussi bien sur plan social que que sur les retraites et les cotisations”, ont expliqué les représentants du mouvement dans leur vidéo-communiqué le 28 novembre. Ces derniers ont également informé le RSI des propositions d’amélioration de la protection sociale obligatoire des travailleurs indépendants. En retour, le RSI a proposé au collectif d’être reçu par ses instances nationales. “Le président du RSI, Monsieur Rouquet, nous a informé que le président national du RSI, Monsieur Quévillon, est prêt à nous rencontrer. Car nous sommes un mouvement pacifiste”, souligne Emmanuel Cogny, l’un des cofondateurs des Pendus.

À l’issue de cette rencontre, le RSI a complété son dispositif d’accueil en signant une convention avec la CCI de Carcassonne. “Un correspondant est d’ores et déjà désigné au sein de la CCI et peut recevoir les réclamations des commerçants audois pour les transmettre à la caisse RSI Languedoc-Roussillon dont le siège est à Montpellier”, informe le Régime sociale dans son communiqué.

“Notre combat est national, et pas régional. Nous avons donc demandé que cette structure soit modélisée dans tous les départements de France. À ce jour, nous attendons la réponse du RSI. Dans l’Aude, c’est déjà mis en application”, explique Monique Teulière, cofondatrice du mouvement des Pendus, dans le vidéo-communiqué.

Manifestation nationale le 12 janvier

“Le bureau directoire des Pendus, a refusé de participer à la manifestation nationale, prévue le 12 janvier 2015”, explique Emmanuel Cogny.

“Nous avons pris des rendez-vous avec les conseillers fiscaux, des avocats, des experts comptables pour avancer sur le dossier. Nous voulons être force de proposition. Nous voulons proposer avant de manifester. Crier c’est bien, proposer c’est mieux !”, commentent les représentants à propos de leurs démarches à suivre.


Laissez votre avis