Santé au travail : les Français sont les salariés européens les plus exposés aux risques psychosociaux

Champions du monde de la dépression, les Français sont globalement mal au travail. En plus d’être le peuple qui consomme le plus d’antidépresseurs en Europe, les salariés français sont aussi les plus exposés aux risques psychosociaux.

Une étude publiée par la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), le 22 décembre montre que les Français sont les salariés européens les plus exposés aux risques psychosociaux.

La Dares fait le panorama des risques psychosociaux subis par les Français au travail. L’institut statistique compare la situation française à celle des autres salariés de l’Union Européenne. “La France est le seul pays dont le niveau d’exposition est supérieur ou égal à la moyenne européenne pour chacune des six dimensions” constate le communiqué de presse.

Vie de famille contre vie professionnelle

Une des principales difficultés rencontrées par les Français réside dans la conciliation entre vie professionnelle et vie de famille. Ainsi selon l’étude, ils sont 21,4 % à trouver que leurs horaires de travail s’accordent mal avec leur vie de famille. Par ailleurs, plus que les autres salariés européens (37,7 %), 45,2 % des Français n’arrivent pas à prendre une ou deux heures sur leur temps de travail pour gérer des problèmes personnels.

Les Français sont 35,1 % à déclarer que leur activité professionnelle implique de cacher ses sentiments contre 25,3 % en moyenne à l’échelle européenne. Par ailleurs, les salariés français se plaignent aussi d’une faible autonomie au travail. 49,3 % soit presque la moitié des salariés interrogés ne pas se sentir impliqué dans les décisions importantes de leur entreprise soit 10 points de plus que la moyenne européenne.

Une hiérarchie qui se fait sentir

Les Français sont plus nombreux à penser que leur travail n’est pas soutenable sur le long terme. De fait ils sont plus d’un sur deux à penser qu’il ne pourra pas faire le même travail qu’aujourd’hui à 60 ans (52,5 % contre 38,1 %).

Plus que le reste des Européens, les Français rencontrent des problèmes relationnels avec leur hiérarchie. Ils sont 42,4 % a indiqué leur responsable ne les encourage pas à participer aux décisions importantes de l’entreprise. Plus grave encore, plus de 9,3 % des salariés français considèrent que le supérieur hiérarchique immédiat ne les respecte pas en tant que personne contre 4,4 % en moyenne en Europe.

Risques psychosociaux

Tous ces chiffres sont révélateurs de l’état psychologique des salariés français qui se sentent peu valorisés au sein de leur entreprise. Dans ces conditions les assureurs encouragent les ateliers avec des psychologues, psychanalystes afin de détecter les risques de dépression. En 2011, 21 % des Français avouaient avoir vécu une période de dépression. Les risques psychosociaux sont un réel sujet d’inquiétude pour les assureurs.


un commentaire sur “Santé au travail : les Français sont les salariés européens les plus exposés aux risques psychosociaux”

  • Votre article montre toute la fracture sociale que vivent les français de jour en jour. Ceux qui ont le plus faible niveau de vie sont ce qui en souffriront le plus. Si cela persiste, cela pourrait prendre d'autres dimensions.

Laissez votre avis