Les voyageurs d’affaire peu soucieux de leur santé à l’étranger

Mondial Assistance et DéplacementsPro.com viennent de publier leur premier baromètre 2013 sur les voyageurs d’affaire et leur santé en missions à l’étranger. L’étude révèle une certaine insouciance quant aux 411 sondés, qui ne connaissent ni les prestations d’assurance-assistance qui les couvrent, ni la façon d’alerter les secours en cas de problème.

Dans un baromètre paru le mardi 9 avril, Mondial Assistance et DéplacementsPro.com se sont intéressés à l’intérêt que porte les voyageurs d’affaire à leur santé lorsqu’ils partent en missions à l’étranger. Les résultats de l’étude démontrent une nette indifférence de la part des 411 businessmen sondés.

Parmi les statistiques obtenues, on dénote que :

– 37 % des voyageurs considèrent la sécurité comme un élément peu important lors de leur déplacement à l’étranger
– 93 % ne connaissent pas les services d’assistance souscrits par leur compagnie
– 89 % ne savent pas quelles structures hospitalières peuvent les prendre en charge dans de bonnes conditions
– 92 % ne consultent pas de médecin local en cas de souci de santé à l’étranger
– 83 % indiquent privilégier l’automédication

Les conclusions

Alors pourquoi un tel manque de considération de la part des voyageurs d’affaire vis à vis de leur santé en déplacement professionnel ? Selon Mondial Assistance, DéplacementsPro.com et Alain Joyet, sociologue d’entreprise, l’inquiétude et la dangerosité des lieux visités ne seraient pas la première source de préoccupation des businessmen lorsqu’ils sont en mobilité. Peut-être car leurs missions sont de plus en plus courtes, nécessitant quasiment un aller/retour immédiat, et qu’elles s’opèrent essentiellement dans le territoire européen, jugé plus sécuritaire.

Concernant les prestations d’assurance-assistance qui les couvrent, le baromètre entrevoit en ce constat une confiance inaltérable que les voyageurs ont en leur compagnie. Ils estiment tout simplement qu’ils doivent être suffisamment couverts et protégés (de nombreux amalgames avec les garanties offertes par la carte de crédit), et n’ont pas jugé important de se renseigner auprès de leur entreprise pour connaître la procédure en cas d’urgence. Encore ce sentiment de sécurité qui prédomine et les poussent à occulter en cas de soucis de santé, à recourir à l’auto-médication et à ne pas consulter de médecin sur place.


Laissez votre avis