Lutter contre les tiques

Il est essentiel de protéger son chien ou son chat contre les tiques. Ces parasites de la famille des acariens (et plus spécialement des araignées) peuvent transmettre de nombreuses maladies.

Les tiques sont dangereuses pour les chiens et les chats et peuvent transmettre des maladies dont certaines sont graves et sont prises en charge par l’assurance santé animale (mutuelle chien et chat).

Il n’existe pas de vaccins contre toutes celles dont les tiques sont responsables.

Les tiques reviennent au printemps

De 0 à 20°, les tiques se multiplient. Le printemps est donc une saison qui leur est propice.

En prévention, il existe des traitements antiparasitaires qui doivent être utilisés sur les recommandations du vétérinaire. Leur achat peut être financé par le forfait prévention contenu dans certaines mutuelles pour animaux.

La lutte doit être permanente, mais aussi pas uniquement si le chien ou le chat vit à la campagne. Car les tiques sont présentes partout, y compris dans les villes. On peut en effet en trouver dans les jardins, parcs, etc.

En présence de tique, que faire ?

Même protégé, un chien ou un chat peut “attraper” une tique. Elle doit être retirée sans attendre et, en cas de doute, on peut consulter. Il existe des crochets qui permettent de retirer une tique sans que la tête ne reste “plantée” dans le corps de l’animal.

Ce crochet, qui existe en deux tailles en fonction de celle de la tique, est notamment disponible chez les vétérinaires et offre l’avantage de pouvoir être utilisé “seul”, c’est-à-dire sans produit. Le recours à l’éther pour endormir la tique avant de l’extraire fait partie du passé…

Le crochet est donc un accessoire à mettre dans la trousse de soin de son compagnon. Une inspection régulière de son animal au retour de sortie (notamment après une promenade en forêt, sous-bois, hautes herbes…) est également vivement conseillée.


Laissez votre avis