Assurance animale : Chien, chat et NAC, trouver une bonne pension

Les moyens de faire garder son animal se sont multipliés. Trouver une bonne solution devient donc plus facile, à condition de s’y prendre à temps.

Faire garder son animal au dernier moment peut rapidement devenir un casse-tête, ou bien être une source de stress, tant pour l’animal que pour le maître. Ce dernier doit parfois se résigner à laisser son compagnon à la mauvaise personne ou au mauvais endroit.

Donc, la règle n° 1 pour faire garder son animal est de s’y prendre suffisamment tôt.

Se rendre sur place

La première solution est la pension, c’est du moins le plus « ancien » des systèmes avec celui où l’on fait appel à une connaissance, un ami, de la famille ou des voisins.

En vue de confier son animal en pension, il faut poser certaines questions. Dispose-t-il de suffisamment d’espace, d’aires de jeux et de détente, des sorties sont-elles prévues, l’endroit est-il « propre », ombragé en été, bien chauffé en hiver… Les animaux sont-ils « triés » par affinités, disposent-ils d’un lieu de repos et/ou de couchage individuel ou collectif… ?

Le mieux est de se rendre sur place, car rien ne peut remplacer une visite.

Cette forme de garde (à la journée, semaine ou mois) à un coût, qui peut selon la qualité de l’établissement être plus ou moins élevé.

L’avantage de ce genre d’endroits est qu’ils sont souvent sous la responsabilité de professionnels ayant une bonne connaissance de l’animal. Ils disposent d’un certificat de capacité (obligatoire lorsque l’on travaille aux côtés d’animaux) ; un contrat de garde sera établi.

Des sociétés proposent dorénavant leurs services de garde d’animaux. Ceux-ci peuvent être effectués au domicile du maître par des “employés”. Mais aussi par des bénévoles en échange de l’hébergement ou encore par des maîtres à qui l’on rendra le même service ou non en contrepartie ou bien encore par des familles d’accueil.

Contrat de garde et assurance responsabilité civile

Il faut se renseigner sur le statut des gardiens auxquels ces différentes sociétés font appel. Ont-ils l’habitude des animaux, sont-ils couverts en cas de problèmes ? Car un animal placé en garde tombe sous la responsabilité de celui qui en a la charge. C’est d’ailleurs la même chose si l’on confie son animal à un ami, des voisins, de la famille, etc.

Ce n’est pas l’assurance santé animale qui remboursera les frais inhérents à un problème (dégradations, détériorations, morsures, etc.), mais l’assurance responsabilité civile du gardien selon l’article 1385 du Code civil.

Pour ce qui est des sociétés, comme les pensions notamment et celles spécialisées proposant les services de gardiens, elles disposent logiquement d’assurances spécifiques (responsabilité civile professionnelle) les couvrant s’il survenait un problème. Il y a alors ce que l’on appel le « transfert de garde ». Il faut s’assurer de l’existence de ce type de d’assurance, car celle du maître ne couvrirait pas les dommages éventuellement causés par son animal.


Laissez votre avis