Assurance animale : L’importance du bilan de santé

Les chiens et chats peuvent vivre, en fonction de leur race ou de leur type, jusqu’à une vingtaine d’années pour les plus résistants. Un bilan de santé peut permettre parfois de prendre les devants en traitant un problème à temps.

Grâce aux progrès de la médecine vétérinaire, la visite annuelle – ou plus rapprochée selon les cas – permet aujourd’hui de prolonger la vie de son chien ou de son chat dans les meilleures conditions possibles. Une prise de sang effectuée chaque année permet par exemple un contrôle régulier du bilan sanguin de l’animal et de se rendre compte de tout changement anormal.

A l’occasion de la visite annuelle, vous pourrez renouveler le traitement antiparasitaire de votre compagnon pour l’année à venir, mais aussi ses vermifuges et autres produits spécialement élaborés pour l’entretien des oreilles, des yeux, des dents et du pelage. Des achats qui peuvent être en partie remboursés par le forfait prévention contenu dans certaines formules d’assurance santé chien et assurance santé chat.

Un bilan annuel permet de prendre les devants. Un problème pris a temps a beaucoup plus de chance d’être soigné avec succès. Si en dehors de la visite annuelle vous remarquez quelque chose d’anormal, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire. Cela peut éviter une aggravation ou des complications, voire des séquelles parfois irréversibles.

De la tête… à la queue

Une fois ses vaccins à jour (eux aussi peuvent être remboursés en partie par le forfait prévention), le vétérinaire doit procéder lors de la visite annuelle à toute une série d’examens. Cœur, respiration, articulations ou encore problèmes musculaires, certains symptômes varient en fonction des animaux. De même, la vue et l’audition doivent faire l’objet d’un contrôle.

Le vétérinaire doit également veiller à l’état des yeux, des oreilles et de la bouche. Le tarte est notamment responsable de nombreux troubles (maladies parodontales, déchaussement ou perte de dents, etc.). Malgré une bonne hygiène bucco-dentaire prodiguée par le maître, il n’est pas facile de l’éliminer complètement.

Le poil et la peau sont aussi le reflet de l’état de santé général de l’animal. Chez les chiens et chats à robe fournie, le vétérinaire doit s’assurer de l’absence de parasites ou de toute autre anomalie (verrues, excroissances cutanées ou sous-cutanées… ).

Anticiper pour soigner

Le vétérinaire va également devoir peser aussi votre compagnon. En cas de surpoids, ce qui peut avoir de lourdes conséquences sur l’état de santé général de l’animal et sur d’autres organes et fonctions, il pourra vous conseiller d’entamer un régime alimentaire. Il vous peut vous indiquer alors des rations à respecter, voire le recours à des aliments spécifiques.

En cas de suspicion, le vétérinaire peut recommander des examens complémentaires (radiographie, échographie, examen des selles, etc.). Un bilan sanguin, s’il est lui aussi pratiqué une fois l’an, permettra de déceler certains problèmes (diabète, urée, etc.) et donc de prendre les devants en mettant en place un traitement approprié.

 Copyright : Tyler Olson – Fotolia

Laissez votre avis