Assurance animaux : Bâtard, corniaud ou chien de pure race ?

Y-a-t-il des différences entre un chien de pure race, un bâtard et un corniaud ? Évidemment, ne serait-ce que du point de vue généalogique. Et les uns sont-ils vraiment plus solides que les autres comme on l'entend dire assez souvent ? Ce qui justifierait de souscrire à une assurance santé animale.

Y-a-t-il des différences entre un chien de pure race, un bâtard et un corniaud ? Évidemment, ne serait-ce que du point de vue généalogique. Et les uns sont-ils vraiment plus solides que les autres comme on l’entend dire assez souvent ? Ce qui justifierait de souscrire à une assurance santé animale.

Corniaud et bâtard, ce n’est pas la même chose. Un bâtard est un chien issu de l’accouplement entre deux chiens de races différentes ou bien de l’accouplement entre un chien de race et un chien d’une origine indéterminée.
Le corniaud, c’est autre chose. Il s’agit d’un chien né du fruit du hasard et dont on ne parvient pas à déterminer les races qui sont intervenues dans sa création.

Rien à voir avec le chien de race pour lequel on connaît ses origines et ses ancêtres. Ceux-ci sont inscrits dans son arbre généalogique remontant sur quatre générations qui figurent sur le pedigree que doit remettre l’éleveur à l’acquéreur lors de l’achat du chiot.
Ce dernier sera inscrit à titre provisoire au Livre des origines français (LOF) en attendant d’être confirmé lorsqu’il aura atteint l’âge de douze ou quinze mois, selon la race.

Question de choix

À chacune des races de chiens reconnues correspond un standard, qui détermine un ensemble de caractéristiques : taille, poids, poil, couleur, caractère, allures, etc. Seuls les chiens de race confirmés pourront accéder aux marches des podiums dans le cadre des expositions canines.
Le corniaud (tout comme le bâtard) n’aura pas le droit à ces honneurs ! Au contraire des chats : ceux dits de gouttière peuvent concourir dans une catégorie qui leur est réservée en expositions félines de beauté.

On choisit généralement un corniaud ou un bâtard au «  hasard » : on en récupère un abandonné ou issu de la portée d’un ami ou d’un particulier qui cède ses chiots gratuitement ou pour une somme modeste. Pure race, bâtard ou corniaud, c’est une question de choix et c’est le cœur qui parle.
Si certaines races de chiens sont prédisposées à des maladies, il n’est pas exclu qu’un chien sans papier ne tombe jamais malade. Il a tout simplement moins de chance d’être « victime » d’une tare héréditaire, par exemple.

A noter enfin pour la petite histoire que ce soit au cinéma, à la télévision ou encore dans la littérature et la BD, bâtards et corniauds ne sont pas restés cantonnés dans les seconds rôles et ont eu droit aux mêmes honneurs que les chiens de pure race. Et lorsque les astronautes ont décidé d’envoyer le premier chien dans l’espace, c’est un bâtard qu’ils ont choisi. La petite Laïka a décollé à bord de Spoutnik II le 3 novembre 1957. Mais ce fut pour un voyage sans retour.


Laissez votre avis