Assurance animaux : Déjections canines, des problèmes qui ne sont pas que sanitaires

Les déjections canines peuvent être source de contamination, notamment lorsqu'elles concernent les bacs à sable pour enfants et autres aires de jeux. Au-delà de l'aspect sanitaire incontestable, elles peuvent également sur la voie publique, entre autres, être à l'origine d'accidents avec des chutes aux conséquences parfois graves.

Les déjections canines peuvent être source de contamination, notamment lorsqu’elles concernent les bacs à sable pour enfants et autres aires de jeux. Au-delà de l’aspect sanitaire incontestable, elles peuvent également sur la voie publique, entre autres, être à l’origine d’accidents avec des chutes aux conséquences parfois graves.

Les déjections canines sont le fléau des villes, mais aussi de certaines campagnes. De plus en plus de municipalités font la chasse aux maîtres inciviques.
Des règlements sanitaires départementaux peuvent également être décidés ayant pour but l’interdiction des déjections canines sur la voie publique avec des sanctions variables (généralement des contraventions de 2e ou 3e classe). Les maires peuvent pour leur part prévoir des précisions locales qui pourront être sanctionnées par une contravention de première classe.
Dans ce rôle de prévention de salubrité publique, les communes font appel à la sensibilisation des propriétaires de chiens par la force publique (police municipale et nationale), au renforcement des mesures coercitives vis-à-vis des propriétaires inciviques (amende). Parfois, des aires d’ébats et d’espaces sanitaires réservés aux chiens sont aménagés. Enfin, certaines mairies mettent à disposition des kits de « ramassage ».

Vermifugé et vacciné ne font pas tout

Le problème sanitaire engendré par les déjections est indéniable. Même correctement vacciné et vermifugé (certaines assurance santé animale octroie chaque année une somme afin de faire face à ces dépenses), la place d’un chien – ou d’un chat – n’est pas dans un endroit réservé aux enfants.
Il se peut aussi que les déjections soient à l’origine d’accidents avec des chutes entrainant des blessures plus ou moins graves. C’est alors l’assurance responsabilité civile du maître qui pourra être mise à contribution.

CP : Lamiot-Wikimedia

Laissez votre avis