Assurance animaux : Vermifugation, une prévention prise en charge par certains contrats d’assurance

La vermifugation constitue avec la vaccination une priorité chez les chiens et les chats, qu’ils soient jeunes ou âgés. Certaines compagnies d’assurance, jouant sur la carte de la prévention, proposent des formules avec un bonus. Sous forme de capital annuel, il peut notamment être utilisé pour prévenir l’infestation par les vers.

Vermifuger son chien ou son chat est un geste simple. Et ce n’est pas du tout anodin pour la santé de l’animal. Le vermifuge offre au chien ou au chat une bonne protection en même temps qu’il assure une bonne hygiène pour toute la famille puisque certaines maladies dues aux vers peuvent être transmissibles à l’homme et inversement ; c’est ce que l’on appelle les zoonoses.
Il existe de nos jours une galénique variée en matière de vermifuges : pâte, cachets, spot-on (pipettes), etc. Chacun à son propre spectre d’action (vers ronds et/ou vers plats) et le vétérinaire conseillera le maître.

A ce dernier de choisir la forme, avec les conseils du vétérinaire, qui lui est la plus facile à administrer à son compagnon. Selon le mode de vie du chat, le vétérinaire proposera un calendrier spécifique. Une bonne assurance santé animale proposant plusieurs formules, dispose pour l’une d’entre elles, des sommes alloués aux actes de prévention comme la vermifugation. Au choix pour le propriétaire d’utiliser la somme alloué annuellement pour cela, entre autres.

Combien de fois par an ?

Au rang des idées reçues, un vermifuge ne rend pas forcément un chat malade. Et si l’on a raté un rappel ou que l’on ne se souvient plus de la date, il est sans danger d’administrer de nouveau un vermifuge à son compagnon. On conseille généralement de vacciner deux fois l’an, soit tous les six mois. Mais de plus en plus, même en dehors des animaux vivant en groupe (chenils, élevages, pensions, etc.), on préconise une vermifugation tous les trois mois.

Les chiens et les chats peuvent être infestés par des vers à tout âge. Il en existe deux catégories : les vers ronds (nématodes) et les vers plats (cestodes).
Les chiots et chatons peuvent être infestés avant la naissance par l’intermédiaire de larves qui parviennent à traverser le placenta avant la mise bas.
L’infestation peut également se faire par ingestion (lait maternel ou œufs présents dans le milieu ambiant). Chez l’adulte, l’infestation a lieu par ingestion de larves, d’œufs ou par l’intermédiaire des nuisibles (rats, souris, etc.).

CP : Laurent Dauvois-Studiolalanderie

Laissez votre avis