Assurance santé animale : bien aborder l’automne avec son chien et chat

L’automne est, avec le printemps, une marquée par la chute de poil de poil plus importante chez le chien et le chat. C’est aussi à ce moment que les douleurs se réveillent chez les chiens et chats arthrosiques pour lesquels des traitements efficaces remboursés par la mutuelle santé animale peuvent être prescrits par le vétérinaire.

La période de mue, tout à fait normale, impose d’accentuer le rythme de brossages ou peignage afin de débarrasser la robe des animaux du poil mort (et des impuretés pouvant s’y loger).

Cette recommandation vaut d’autant plus chez le chat qui ingère des boules de poil (trichobézoards) en faisant sa toilette, ce qui peut entraîner constipation, vomissements, voire occlusion intestinale.

Le vétérinaire pourra alors prescrire une alimentation spécifique ou bien un traitement afin que le chat les élimine naturellement. L’achat peut alors être financé à l’aide du forfait prévention contenu dans certaines formules d’assurance santé animale.

Lutter contre l’arthrose

À l’automne, avec le changement de température, les douleurs dont souffrent les chiens et chats – de manière plus « discrète » chez ces derniers – peuvent se réveiller ou s’accentuer. C’est le cas notamment pour l’arthrose.

Pour lutter contre la douleur provoquée par ce type d’atteinte, le praticien pourra prescrire un traitement adapté, qui soulagera l’animal. Car dans ce domaine, la médecine vétérinaire a fait des progrès. Un traitement chirurgical peut aussi être envisagé dans les cas les plus sévère et en fonction de l’âge et l’état de santé de l’animal.

Il ne faut pas pour autant supprimer les sorties ou les parties de jeu, mais modérer leur intensité.

Le poids sera par ailleurs à surveiller.

Chiens et chats sensibles au changement d’heure

En automne, c’est également la période des jours qui raccourcissent et celle du changement d’heure (le passage à l’heure d’hiver aura lieu en 2014 dans la nuit du 25 au 26 octobre, à 3h du matin, il sera 2h).

Les chiens et chats peuvent y être sensibles. Pour ceux-ci, un décalage progressif des sorties et des distributions des repas peuvent les aider à régler leur horloge interne sur la nouvelle heure !


Laissez votre avis