Assurance santé animale : Les chiens et chats français sont-ils trop gros ?

Les Français ont conscience du problème d’obésité chez leurs chiens et chats, mais ils ont encore du mal à les mettre au régime. Pourtant, certaines formules d’assurance santé animale prennent en charge les aliments thérapeutiques de nos compagnons.

Selon une étude menée en France par YouGov pour le fabricant d’aliments Hill’s Pet Nutrition, près du quart des propriétaires de chiens et de chats interrogés (24%) estiment que leur compagnon est trop gros pour son âge et sa race.

Toutefois, lorsqu’on leur montre des photos de chiens et de chats de différentes corpulences et qu’on leur demande de dire celle qui correspond le mieux à leur animal, il ressort que 95 % de leurs chats et 60% de leurs chiens risquent de subir des problèmes de santé dus à l’obésité, avec un niveau de risque allant de léger à sévère.

Pourtant, plus des deux tiers des propriétaires (68 %) considèrent que leur compagnon est proche de son poids de forme…

L’amour rend aveugle

C’est l’amour porté aux animaux qui motive les maîtres à donner à manger à leurs compagnons, parfois trop. “Malgré les risques majeurs pour la santé induits par l’obésité, les gens ne réalisent pas toujours que l’amour rend aveugle”, souligne un porte-parole de Hill’s.

Selon l’étude, le quart des propriétaires de chiens (25%) leur donnent chaque jour les restes de table et 29% des propriétaires de chiens ou de chats leur donnent des friandises quotidiennement.

Les résultats semblent montrer que les propriétaires d’animaux de compagnie français considèrent que les animaux en surpoids sont tout aussi heureux que ceux qui sont minces. Quand on leur montre des photos d’un chien mince et d’un chien en surpoids, 49% des participants déclarent qu’ils semblent aussi heureux l’un que l’autre.

Des maîtres prêts à réagir

La proportion est la même (54%) lorsqu’on fait l’expérience identique avec des photos de chats. Un peu plus d’un propriétaire interrogé sur 10 (11%) déclare d’ailleurs qu’il préfère que ses animaux soient un peu enrobés.

En outre, ils sont apparemment nombreux à ne rien faire pour permettre à leur compagnon de maigrir, même s’ils sont 77% à déclarer qu’ils seraient prêts à réagir si leur vétérinaire leur disait que leur chien ou leur chat était trop gros.

Deux propriétaires de chiens et de chats sur cinq (41%) se disent prêts à nourrir leurs animaux avec des produits allégés, à condition que ceux-ci leur plaisent et qu’ils leur permettent de perdre du poids.

Cette étude a été réalisée à l’occasion du lancement d’une nouvelle gamme – croquettes et pâtée (Hill’s Prescription Diet Metabolic Advanced Weight Solution) – spécialement formulée pour aider les chiens et les chats à perdre du poids et à maintenir un poids idéal.

A noter que certaines formules d’assurance santé animale (mutuelle pour chien et mutuelle pour chat) financent jusqu’à 200 euros par an l’achat d’aliments thérapeutiques chez les vétérinaires.


Laissez votre avis