Assurance santé animale : comment choisir une mutuelle pour chien, chat et NAC?

Il n’existe pas de “sécurité sociale” pour les animaux de compagnie. La mutuelle est donc la seule à procéder au remboursement des frais vétérinaires en cas d’accident ou de maladie.

La mutuelle pour animaux (assurance santé animale) concerne en 2014 quelque 5 % des maîtres. Ils ont opté pour cette protection santé pour leur animal de compagnie (chien, chat ou NAC) en vue de pouvoir faire face aux dépenses vétérinaires.  Le prix des actes et des traitements peut s’avérer couteux. Parfois, une maladie chronique imposera un suivi et un traitement à vie.

Bien-être de l’animal et allongement de l’espérance de vie

Cela contribue à davantage de bien-être pour l’animal, tout en augmentant l’espérance de vie de nos compagnons que l’on souhaite garder le plus longtemps possible à nos côtés, et en bonne forme. Il n’existe pas de sécurité sociale pour animaux de compagnie. Ni de système de tiers-payant.

Des frais avancés et remboursés par virement bancaire

Le maître doit donc faire l’avance des frais vétérinaires. Mais le système de remboursement est simple. Il suffit de renvoyer une feuille de soin téléchargeable à l’avance, remplie par le vétérinaire et le maître, le tout accompagné de la facture.

Tout comme une assurance classique (habitation, véhicule…), le traitement passe par un service “sinistres“, qui après avoir étudié le dossier débloque le remboursement. Celui-ci est effectué par virement, sur le compte du maître, qui peut en être averti par mail. Voire en consultant un Espace client dédié, y compris sur tablettes et Smartphone.

Choisir la formule la mieux adaptée

De nombreuses formules sont disponibles, qui permettent un taux de remboursement et un plafond annuel plus ou moins élevé. Cela permet de choisir la formule la mieux adaptée à son animal. Certains animaux présentent en effet des sensibilités spécifiques à leur race.

Dans tous les cas, une formule couvrant à la fois les frais en cas de maladie et d’accident est la plus intéressante. Car couvrir l’accident seul ne serait pas financièrement le plus intéressant.

Un forfait prévention renouvelable

Certaines formules disposent d’un forfait prévention. Celui-ci peut être utilisé pour financer des actes faisant partie des exclusions, mais aussi l’achat de produits de soins et d’entretien ou encore des accessoires. Et ce quel que soit l’endroit où l’on en fait l’acquisition. Il suffit simplement de fournir la facture faisant preuve d’achat.

Il existe par ailleurs des options aux formules : assurance responsabilité civile, décès de l’animal, etc.

Pas de bilan de santé préalable à la souscription

Un bilan de santé de l’animal avant souscription n’est pas systématiquement réclamé. Mais, comme toute assurance santé animale, il existe des délais avant que le contrat ne devienne valide (délais de carence).

Ces délais sont variables : plus courts pour les accidents que pour les maladies. Ils permettent d’attester en quelque sorte que l’animal que l’on souhaite assurer ne souffre pas déjà d’une pathologie ou ne vient pas d’être victime d’un accident.

Si l’animal souffre déjà d’une maladie ou d’une blessure, cela n’exclura pas le fait que toutes nouvelles pathologies ou problème survenant par la suite et qui ne soit pas en rapport sera pris en charge.

Enfin, l’assurance santé animale doit permettre de consulter le vétérinaire de son choix, tant en France métropolitaine qu’à l’étranger. En consultation “classique”, en service d’urgence ou à domicile. La prise en charge sera la même. Et le maître doit pouvoir consulter les vétérinaires qui se sont “spécialisés”» dans certaines pratiques : homéopathie, acupuncture, hydrothérapie, aromathérapie, comportement…


un commentaire sur “Assurance santé animale : comment choisir une mutuelle pour chien, chat et NAC?”

  • […] Il n’existe pas de "sécurité sociale" pour les animaux de compagnie. La mutuelle est donc la seule à procéder au remboursement des frais vétérinaires en ca. Actualités de News Assurances.  […]

Laissez votre avis