Assurance santé animale : Comment lutter contre la déshydratation ?

La chaleur (déshydratation) incommode aussi les chiens et les chats pour lesquels on peut mettre en place quelques mesures pour leur bien-être. Il faut également veiller à ce qu’ils s’hydratent correctement.

Il est recommandé de ne jamais laisser un animal dans une voiture (le risque de coup de chaleur peut être mortel et il s’agit d’une véritable urgence vétérinaire). Ainsi, il est conseillé de modifier les horaires de sorties aux moments les moins chauds, de mouiller son compagnon (serviette, brumisateur…) ou de lui laisser libre l’accès aux pièces les plus fraîches…

Les maîtres peuvent prendre de nombreuses mesures simples pour favoriser le bien-être de leurs compagnons en période de forte chaleur ou de canicule. Il est par exemple important de faire en sorte que l’animal boive suffisamment pour lutter contre le risque de déshydratation, notamment chez le chat réputé pour être un petit buveur.

Multiplier les gamelles d’eau

Les points d’eau peuvent être multipliés et les gamelles doivent être vidées et nettoyées régulièrement, puis renouvelées en eau fraîche (non glacée). Une déshydratation n’est pas toujours évidente à déceler et les diarrhées et vomissements, qui peuvent être dus à des troubles gastriques, peuvent eux aussi conduire à la déshydratation.

Le test du pli de la peau (chien – chat)

Comme cela se pratique chez l’humain (bébé notamment), on peut pratiquer le test du pli de la peau chez son chien ou chat chez lequel on soupçonne une déshydratation. Après avoir pincé la peau (sur le dos par exemple), celle-ci doit reprendre sa place initiale au bout d’une à deux secondes environ. Attention, ce test peut être faussé par d’autres facteurs (problème cutané, par exemple). Il ne faut pas hésiter en cas de doute à consulter son vétérinaire.

Une prise en charge par l’assurance santé animale

Tout changement de comportement doit inciter le maître à consulter car une déshydratation peut avoir de lourdes conséquences pour la santé de l’animal. Le compagnon est pris en charge par le vétérinaire et son équipe et, selon son état, une hospitalisation peut être nécessaire. Cela permet de se réhydrater, mais aussi de diagnostiquer la cause.

Les frais sont remboursés à hauteur de la formule d’assurance santé animale choisie par le maître (mutuelle pour animaux).


Laissez votre avis