Assurance santé animale : Comment prévenir la leptospirose chez le chien ?

La leptospirose est une maladie grave chez le chien. Sa prise en charge par l’assurance santé animale nécessite que l’animal soit correctement vacciné préventivement.

Due à une bactérie, la leptospirose se transmet par rongeurs (rats, ragondins, entre autres) via leur urine. La bactérie (leptospira) peut se retrouver aussi bien dans le sol que dans les eaux stagnantes.

Deux variétés de bactéries principales chez le chien

Deux variétés de bactéries se rencontrent le plus fréquemment chez le chien : Leptospira interrogans icterohaemorrhagiae et Leptospira interrogans canicola.

Le chien peut se contaminer en buvant de l’eau souillée par la bactérie (donc par voie orale), mais aussi de manière percutanée, en se baignant dans un étang ou bien une marre infectée.

Un printemps humide suivi d’un été chaud, comme en 2013, favorise la présence de la bactérie.

De l’apathie à des symptômes plus évocateurs

Les symptômes sont variés et apparaissent plus ou moins rapidement. Le chien peut tout d’abord présenter un « simple » manque d’entrain, avec plus ou moins de prostration.

D’autres symptômes sont plus évocateurs (sans être typiques de la maladie), comme des vomissements (avec présence de sang), des selles foncées (noires), de la fièvre, un ictère (jaunisse au niveau des muqueuses), des urines rares entraînant une insuffisance rénale, baisse de température, ou même le coma…

La consultation doit être envisagée sans perdre de temps pour ne pas mettre en péril la vie de l’animal, le taux de mortalité dû à cette maladie restant relativement élevé.

Le vétérinaire peut affiner son diagnostic en procédant à des examens sanguins, voire une recherche bactériologique.

Ceux-ci sont pris en charge par l’assurance santé animale, tout comme les traitements et l’hospitalisation du chien qui sera alors placé sous perfusion.

Pour être remboursé par l’assurance santé animale, le chien devra avoir été vacciné, une protection contre cette pathologie étant existante.

Un à deux rappels de vaccin par an

En général, à 3-4 semaines, le chien reçoit une primo-vaccination. Un rappel est ensuite à prévoir une fois par an, voire deux fois chez les chiens les plus exposés à ce type de risque. C’est le vétérinaire qui en décidera.

Le forfait prévention contenu dans certaines formules d’assurance santé pour chien permet de financer cette vaccination.

Des mesures d’hygiène seront également à prendre en présence d’un chien atteint de leptospirose, cette maladie étant une zoonose, c’est-à-dire que l’animal peut la transmettre à l’homme.


Laissez votre avis

judi togel