Assurance santé animale : Gestation et mise bas, quelle prise en charge ?

La gestation et la mise bas chez le chien et le chat ne sont pas des maladies en soi. Toutefois, en certaines circonstances, l’assurance santé animale peut prendre en charge les frais vétérinaires, lors notamment de complications.

Lors de la mise bas, quelques complications peuvent survenir chez la chienne ou la chatte. Si la saillie a été volontaire, et qu’avoir des petits est un choix, un suivi de gestation, les recommandations de son vétérinaire et quelques précautions permettent d’envisager sereinement ces deux événements.

Interrompre la « grossesse » de la chienne ou de la chatte

Si le maître décide pour une raison ou une autre de ne pas mener à terme la grossesse, le vétérinaire peut proposer des solutions. A condition cependant de respecter certains délais. Cela n’entraîne pas de douleurs ni de traumatismes chez l’animal.

La première étape est d’abord de savoir si sa chienne ou sa chatte attend bien des bébés. D’un animal à l’autre, les modifications de comportement peuvent aiguiller, mais ne permettent pas d’établir de façon formelle la grossesse. De même les premiers signes physiques véritablement significatifs, tel que le gonflement des mamelles, restent tardifs.

Il peut également s’agir d’une grossesse nerveuse.

Gestation : quels examens, quels soins supplémentaires ?

Pour avoir la certitude que sa chienne ou que sa chatte attend des petits, il faut s’en référer au vétérinaire. Suivant le stade de la gestation, il dispose de divers outils (palpation…). Jusqu’à 21 jours, il n’existe toutefois pas de diagnostic clinique possible.

Divers examens complémentaires peuvent être envisagés. Une échographie peut être pratiquée chez la chienne dès le 25ème jour (16ème jour suivant la saillie chez la chatte), puis peut être renouvelée pour notamment connaître avec certitude le nombre de fœtus. Une radiographie, plus précise dans l’aide au diagnostic, peut être réalisée vers 40-50 jours.

Le vétérinaire peut également encore doser la relaxine (une hormone) dès le 25ème jour (sous réserve de devoir la renouveler pour là aussi valider parfois le diagnostic).

Tous les examens et le suivi avec le vétérinaire permettent de connaître le nombre de petits dans la portée, mais aussi de s’assurer que la gestation est sans problème. Les frais de ces examens peuvent être financés à l’aide du forfait prévention contenu dans certaines formules d’assurance santé animale.

Quand la mise bas se déclenche

Dans la semaine qui précède la mise bas, la chatte ou la chienne doit pouvoir bénéficier de calme et de confort. Si tout problème survient lors de la mise bas (mise bas qui ne se déclenche pas, délai trop long entre l’expulsion de deux petits – plus de 2 heures…) il est essentiel de pouvoir conduire son animal chez le vétérinaire habituel ou bien dans une clinique assurant les urgences. La vie de la mère et de ses petits peut en dépendre.

Là aussi, qu’elle soit naturelle ou par césarienne, la mise bas n’est pas considérée comme une maladie et elle n’entre pas dans le champ des prises en charge. En revanche, si une pathologie ou un accident (la chatte ou la chienne se fait heurter par une voiture, fait une chute, etc. ) impose alors une césarienne ou une consultation suivie de la mise en place d’un traitement, le cas peut être reconsidéré. Les frais vétérinaires seront alors pris en charge par l’assurance santé animale.


Laissez votre avis