Assurance santé animale : installer la litière de son chat

Le chat est animal propre qui apprend très rapidement à aller dans sa litière. Celle-ci doit toutefois être placée dans un endroit calme. Tout marquage urinaire en dehors de son bac ou tout problème digestif repéré lors du nettoyage pourra amener le maître à consulter le vétérinaire.

Généralement, le chat apprend très rapidement à aller faire ses besoins dans son bac à litière.

Le marché propose de nombreux modèles de bac (avec ou sans “couvercle”) dans des matières facilement lavables et des litières de textures différentes.

A chacun ses préférences ! Le chat peut tout à fait préférer une composition plutôt qu’une autre. L’avantage des litières est que désormais, elles capturent davantage les odeurs. Ce qui n’exclut pas toutefois un nettoyage régulier, de deux à trois fois par semaine en moyenne).

Hygiène, entretien et contrôle

Cela assure une bonne hygiène et permet aussi de vérifier l’absence de sang dans les selles ou les urines, la consistance des elles, etc. Toute anomalie devra alors inciter le maître à consulter le vétérinaire.

Diarrhée (mais aussi constipation qui peuvent résulter d’une occlusion intestinale, entre autres), cystites sont des pathologies que prend en charge l’assurance santé animale du chat. Les frais (consultations, examens, traitements) sont alors remboursés à hauteur de la formule choisie par la maître : de 50 à 100%, avec ou sans franchise et un plafond annuel pouvant atteindre les 2 500 € par an.

Le bac à litière devra toujours être placé dans un endroit calme, à distance du lieu de nourriture du chat.

Si deux ou plusieurs chats cohabitent, il est recommandé de prévoir un bac à litière par animal. Exclusion faite pour les chats ayant accès à l’extérieur et qui alors peuvent faire leurs besoins dans le jardin.

Marquages urinaires : le rôle du vétérinaire comportementaliste

En cas de malpropreté et si l’accès à la litière et son entretien ne semblent pas être en cause, il est possible que le chat souffre d’un stress ou d’un trouble du comportement. La consultation avec un vétérinaire spécialiste peut aussi faire l’objet d’une prise en charge par certaines compagnies d’assurance santé animale. C’est un point à vérifier avant la souscription.

Dans tous les cas, le vétérinaire comportementaliste fera le point afin d’éliminer la possibilité que cela provienne d’une maladie. Le chat est un animal territorial et le moindre changement dans son environnement peut être à l’origine de troubles chez les plus sensibles d’entre eux.

Enfin, pour éliminer des odeurs d’urine ou souillés, il est possible d’utiliser du vinaigre blanc, souvent préférable à l’eau de Javel.


Laissez votre avis