Assurance santé animale: les examens complémentaires pris en charge

Pour affiner son diagnostic, le vétérinaire peut être amené à réaliser des examens complémentaires. Des actes qui sont également pris en charge et remboursés par l’assurance santé animale.

Si certaines maladies apparaissent comme évidentes pour le vétérinaire, le diagnostic peut parfois nécessiter des examens complémentaires. Ceux-ci sont pris en charge et remboursés par l’assurance santé du chien, chat ou NAC (mutuelle animaux).

Examens vétérinaires : de nombreux outils de diagnostic

On retrouve en médecine vétérinaire, les mêmes examens que ceux existant en médecine humaine. En imagerie médicale tout d’abord : radiographies, IRM (imagerie par résonance magnétique), scanner, échographie, fibroscopie…

Chaque type d’examen à son champ d’application. Le vétérinaire décide de l’imagerie à employer en fonction des troubles que présente l’animal, de ce que le professionnel de santé animale suspecte et dont il veut par ces techniques s’assurer.

Tout est fonction également des organes à contrôler. La médecine vétérinaire a mis au point aujourd’hui des appareils de contrôle très performants et tout à fait adaptés aux animaux : du plus petit des rongeurs au plus grand des chiens

Avec ou sans anesthésie

Si l’examen nécessite que l’animal soit parfaitement immobile (ce qui n’est pas évident avec un chien, chat ou NAC, car il faut tenir compte aussi de son stress potentiel) et/ou placé dans une position bien précise, un sédatif peut être administré ou bien une anesthésie générale pratiquée le temps de l’examen.

La prise de sang (bilan sanguin) est un autre examen qui se pratique parfois pour rechercher l’origine de troubles. Il peut être aussi préconisé de manière préventive afin de contrôler – là encore comme en médecine humaine – que les paramètres propres aux animaux se situent dans les normes. L’analyse d’urine peut aussi être réalisée chez les animaux de compagnie.

Dermatologie, affections diverses nécessitent parfois d’autres types d’examens : raclage cutané, prélèvement pour analyse de cultures, etc.

Des tests qui permettent au vétérinaire de soigner l’animal avec précision, lui prescrire le traitement adéquat. Ils sont également pris en charge par l’assurance santé animale.


Laissez votre avis