Assurance santé animale : L’homéopathie vétérinaire peut être remboursée

Les maîtres peuvent avoir recours à l’homéopathie pour soigner certains troubles chez leur chien ou leur chat. Ces traitements sont pris en charge par l’assurance santé animale.

L’homéopathie est prise en charge par l’assurance santé animale (chien, chien et NAC). La seule condition est qu’elle soit prescrite par un vétérinaire.

Se renseigner sur la prise en charge au moment de la souscription

Il convient tout de même de se renseigner au moment de la souscription du contrat, car toutes les assurances pour animaux ne remboursent pas ce type de médecine douce. Certaines assurances santé animale prennent en tout en cas en charge de nombreuses « spécialités » vétérinaires comme l’ostéopathie, la phytothérapie, l’acupuncture, la kinésithérapie, etc, oujours à la condition de s’adresser pour cela à un vétérinaire.

L’homéopathie peut être utilisée pour soigner de nombreux troubles ou venir en compléments de certains soins. Pourtant, la présentation de ces traitements ne facilite pas toujours la prise, notamment chez les chiens ou chats quelque peu récalcitrants.

Sous forme de liquide ou de granules

Lorsque le traitement homéopathique vétérinaire se présente sous forme d’un liquide, il est assez facile de l’administrer à l’animal en ayant recours à une seringue, voire d’une pipette ou d’un compte-gouttes.

Il suffit de placer l’embout à la commissure des lèvres en tenant la tête du chien ou du chat par le menton en le soulevant. Le liquide doit être instillé doucement et il faut attendre que l’animal déglutisse.

Pour ce qui est des granules, qui sont très petites, il est possible que l’animal les ingère de lui-même lorsqu’on lui présente. Si ce n’est pas le cas, il faut lui ouvrir la gueule pour y placer les granules, lui refermer et la aussi le laisser déglutir.

Généralement, les granules des traitements homéopathiques adhèrent assez bien dans la bouche du chien ou du chat avant de fondre, à l’inverse d’un cachet, ce qui rend plus facile la prise.

Il faut dans tous les cas veiller à ce l’animal ne les recrache pas. Dans ce cas, l’opération sera renouvelée, le risque de surdosage étant très rares avec les traitements par homéopathie.

Il est également possible lors de la consultation de demander au vétérinaire des conseils pour la meilleure méthode à adopter pour une bonne administration de ce type de médicaments.


Laissez votre avis