Assurance santé animale : L’indispensable vaccination du furet

Un furet vacciné est un furet protégé. De plus, dans certaines circonstances, c’est une obligation. Une visite chez le vétérinaire dès l’acquisition du fureton permettra de faire le point et de mettre en place le calendrier des rappels. 




Chez le furet, la maladie de Carré, due au virus Paramyxovirus, d’origine virale, est contagieuse par simple contact et son pronostic est sans appel (le taux de mortalité s’établit à 100 %). Les symptômes sont variés et la maladie de Carré peut revêtir plusieurs formes : digestive, avec forte fièvre, vomissements, diarrhée, perte d’appétit, déshydratation sévère ; respiratoire, et nerveuse.

La période d’incubation s’établit d’une semaine à douze jours en moyenne. 

La vaccination du furet permet donc de prévenir efficacement cette maladie qui, même si elle est prise en charge par l’assurance santé de l’animal dès lors qu’il est correctement protégé, doit être systématique.

Dès le plus jeune âge

A partir de deux mois, le furet devra être vacciné contre la maladie de Carré. Un rappel sera effectué par le vétérinaire un mois plus tard. Ensuite, il sera annuel. 

 Le vétérinaire, en cas de suspicion, peut également effectuer un test afin de vérifier s’il y a présence ou non de l’ADN du virus dans le sang. Ce test est appelé PCR (polymerase chain reaction).

Bien que la France soit déclarée indemne de rage et que le furet y est décrit comme peu sensible, la vaccination contre cette maladie mortelle peut être rendue obligatoire dans certaines circonstances. C’est le cas notamment si vous voyagez avec votre furet hors de France ou si vous le déposez en pension ou si vous allez dans un camping, etc.

La grippe aussi, mais pas de vaccin

La grippe peut également toucher le furet, qui y est sensible. L’humain peut la lui transmettre et inversement. 

Contrairement à l’homme, il n’existe pas de vaccin préventif chez le furet. Seule une bonne hygiène et quelques précautions seront à prendre en cas de grippe au sein du foyer.

Chez le furet, un traitement antibiotique pourra être mis en place par le vétérinaire (pris en charge et remboursé par l’assurance santé du furet), même si parfois les symptômes passent en une semaine environ. Il est rappelé que la vaccination contre la rage n’a pas de caractère obligatoire sur le territoire métropolitain, mais elle fortement conseillée.

La nécessité d’une vaccination correcte permet notamment de prétendre aux mesures nationales dérogatoires permettant d’éviter l’euthanasie dans le cas des mesures de gestion des animaux contaminés, ou encore de pouvoir se déplacer dans l’Union Européenne (avec identification par puce électronique).


Laissez votre avis

judi togel