Assurance santé animale : Mode d’emploi

L’assurance santé animale fonctionne comme pour les humains. En cas d’accident ou de maladies, elle permet de prendre en charge et de rembourser les consultations vétérinaires, les examens et les traitements, voire de financer en partie l’achat de certains produits. Des options peuvent aussi être proposées.

L’assurance santé pour chien ou chat ou pour un animal appartenant à la famille des NAC (nouveaux animaux de compagnie) est simple d’utilisation.

Une bonne assurance doit permettre au maître de consulter le vétérinaire de son choix, tant en France que lors d’un déplacement à l’étranger. Les consultations dans le cadre d’une urgence doivent aussi être couvertes.

Il faut retenir que l’assurance santé animale impose un délai de carence. Il permet de certifier que l’animal est en bonne santé au moment de la souscription du contrat. Toute maladie ou accident antérieur à la date de souscription du contrat entre dans le cadre des exclusions de garantie, de même que les maladies héréditaires et leurs conséquences.

Des délais variables de 48 heures à 6 mois sont établis avant la validité de la prise en charge en cas de maladie, chirurgie ou accident.

Certaines formules d’assurance santé animale comportent une franchise. C’est-à-dire une somme fixe ou un pourcentage restant à la charge de l’assuré à chaque acte faisant suite à un accident ou, selon la formule, payable par l’assuré uniquement lors de la première consultation, traitement et/ou intervention.

De même, suivant la formule choisie, un plafond de remboursement plus ou moins élevé est établi annuellement. Cela correspond à la somme maximale qui donnera droit aux remboursements. Une fois le plafond atteint, son renouvellement intervient l’année suivante, au renouvellement du contrat.

Une couverture complète

De nombreuses offres d’assurance santé animale sont disponibles. Mais toutes ne se valent pas. Les moins chères ne sont pas forcément les meilleures.

Une bonne assurance santé animale doit prendre en charge les frais en cas de maladie, et non pas uniquement suite à un accident. Une bonne assurance santé animale doit également prendre en charge les problèmes relevant de la consultation auprès d’un vétérinaire comportementaliste.

Forfait prévention : le « plus »

Certaines assurances santé animale comporte un forfait prévention. Le maître bénéficie ainsi d’une somme allouée chaque année dont il dispose à sa guise : achat de produits vétérinaires qui n’entrent pas dans le cadre des remboursements (vaccins, vermifuges, antiparasitaires, produits d’hygiène, etc.), actes non remboursés, etc.

Enfin, il existe parfois certaines options (gratuites ou payantes). De l’assurance responsabilité civile servant à couvrir les dommages que peut causer un animal à une prime versée en cas de décès du chien ou du chat, en passant par un carnet de santé électronique, un service « animal perdu, l’abonnement à une newsletter mensuelle…


Laissez votre avis