Assurance santé animale : Pourquoi protéger son compagnon contre la rage ?

Le cas d’un chaton porteur de la rage, à Argenteuil (Val-d’Oise), a été confirmé fin octobre par l’institut Pasteur. Cela rappelle à quel point il est important de vacciner son animal contre cette grave maladie.

La vaccination contre la rage n’est pas obligatoire en France, sauf pour les chiens dit dangereux, tels que définis par la loi de janvier 1999 et pour les chiens et chats voyageant hors de nos frontières.

La vaccination antirabique peut être exigée lors d’un séjour en pension ou encore en camping, en exposition canine ou féline…

Le cas d’un chaton porteur de la rage et décédé à Argenteuil (Val-d’Oise) fin octobre 2013 a été confirmé par l’institut Pasteur. Ce chat a été ramené illégalement du Maroc. Ce cas rappelle combien la vaccination contre le rage – et donc l’identification – peuvent être une sage mesure de précaution.

Une mesure de précaution

En effet, un animal (chien, chat et furet) qui viendrait à fugueur ou bien, ayant accès à l’extérieur avec des chances de croiser la route d’animal contaminé risque, s’il n’est pas correctement identifié et vacciné, d’être euthanasié. C’est une mesure de précaution contre laquelle il n’y a aucun recours possible.

La vaccination contre la rage est réalisée par le vétérinaire. Elle est attestée (vignette du vaccin, tampon, signature) dans le passeport européen de l’animal identifié par puce électronique ou par tatouage. Ce dernier mode d’identification est de moins en moins utilisé. Dans tous les cas, l’identification est une obligation en France.

Financer la vaccination grâce à l’assurance

La primo-vaccination peut être effectuée dès l’âge de 3 mois avec ensuite un rappel annuel. Le vétérinaire peut effectuer le rappel contre la rage en même temps que d’autres vaccins. La vaccination (tout comme l’identification) peut être financée grâce au forfait prévention de l’assurance santé animale.

Il est très important de respecter le calendrier du rappel. Au-delà d’un an, jour pour jour, l’animal ne sera plus considéré comme correctement vacciné. Il faudrait donc dans ce cas recommencer la vaccination depuis le début.

A retenir également : La validité du vaccin prend effet 21 jours après la primo-vaccination. Il faut donc tenir compte de ce délai, notamment si l’on souhaite se rendre à l’étranger avec son compagnon.


Laissez votre avis