Assurance santé animale : protéger son chien de la chaleur

La France connaît actuellement une vague de chaleur. Ces hausses des températures doivent inciter à la prudence afin de protéger son chien. Ceux âgés, convalescents ou encore brachycéphales (à face aplatie) sont particulièrement sensibles. Mais pour tous les chiens en général, quelques mesures de précautions simples s’imposent. Notamment pour éviter le coup de chaleur, une urgence vétérinaire.

Tous les chiens ne s’accommodent pas des hausses de température. Finalement comme chez les humains. Certains vont supporter mieux que d’autres la chaleur. Les chiens âgés, convalescents ou encore ceux à face aplatie (brachycéphales) sont ceux qui vont éprouver le plus de gêne.

Transpiration : un mode particulier chez le chien

Le chien ne transpire pas, du moins très peu. Il a donc du mal à réguler sa température en cas de forte chaleur. Seules ses glandes sudipares au niveau des sols (entre les doigts, aux coussinets) lui permettent de suer. Ce qui n’est pas suffisant pour se « refroidir ».

En fait, le seul moyen efficace dont dispose le chien est d’haleter pour réguler sa température interne.

Un chien qui se retrouve donc enfermer dans une voiture, même stationnée à l’ombre, risque d’éprouver de fortes difficultés à respirer. Et risque donc le coup de chaleur, une véritable urgence vétérinaire. A l’intérieur d’une voiture, la température peut monter très rapidement. Et indépendamment du fait que l’on prenne soin de laisser les vitres entrouvertes. Cela ne sert à rien.

Le coup de chaleur peut également survenir à l’extérieur, après avoir fourni des efforts. Ou bien, tout « simplement » parce qu’il fait si chaud et que le taux d’hygrométrie (humidité) est tel que le chien ne pourra pas le supporter.

Comment réagir face au coup de chaleur ?

Le coup de chaleur est à l’origine d’un état de choc qui impose de réagir le plus rapidement possible.

Donc dès lors que l’on constate chez son chien la moindre difficulté à respirer, il ne faut pas insister. Si l’on se trouve en sa compagnie à l’extérieur, on cherchera alors un endroit ombragé, avoir la possibilité de le mouiller.

Il faudra procéder de manière progressive, avec de l’eau fraîche (puis ensuite plus froide) mais non glacée.

Sans amélioration rapide de l’état du chien, il faut consulter. Le coup de chaleur est pris en charge par l’assurance santé animale pour les maîtres ayant souscrit ce type de mutuelle pour leur chien (hospitalisation, soins, traitements, etc.).

La consultation pourra se faire dans n’importe quelle clinique ou cabinet vétérinaire, sans attendre. Car les conséquences ou encore les séquelles d’un coup de chaleur peuvent être très lourdes.

Il fait chaud : on adapte les heures de sortie

Lors des épisodes de forte chaleur, il est tout à fait possible d’adapter les heures de sortie. Plus tôt le matin et un peu plus tard le soir, à la « fraîche ».

On pensera aussi à la chaleur qui se dégage du bitume, en préférant faire marcher le chien dans l’herbe, par exemple. Attention aussi en bord de mer. Car le sable peut être très chaud et occasionner des brûlures au niveau des coussinets.

Pensez au confort de son chien dans la maison

A l’intérieur de son foyer, on permettra au chien d’avoir accès aux endroits les plus frais. Les chiens apprécieront la fraîcheur du carrelage ou encore l’accès à un endroit ombragé du jardin pour ceux qui ont accès à l’extérieur.

Les points de boisson pourront être multipliés en faisant en sorte que le chien puisse avoir accès en permanence à de l’eau fraîche pour bien se désaltérer.


Laissez votre avis