Assurance santé animale : Quand le chien ou chat fait le difficile !

Alors qu’il se satisfaisait de l’aliment distribué depuis un certain temps et qui semblait bien lui convenir, un chien ou chat peut devenir difficile. Il faut en trouver la cause : maladie, caprice, stress… Le vétérinaire est là pour identifier les raisons de ce refus.

Un chien ou un chat peut tout à fait se satisfaire de manger chaque jour la même chose. S’il se montre d’un seul coup difficile et qu’il boude sa gamelle, il est impératif d’en trouver la cause.

S’assurer qu’il est en bonne santé

Tout d’abord, il est important de s’assurer que cela ne vient pas d’un problème de santé. Car une maladie peut s’exprimer par un refus de nourriture. Cela peut s’accompagner d’autres symptômes (troubles digestifs, diarrhée, vomissements…) ou de modifications dans son attitude. Un chien ou un chat qui penche la tête lorsqu’il mange est par exemple signe de problème dentaire. Une consultation chez le vétérinaire permettra de faire le point.

Si tel n’est pas le cas, pourquoi alors le compagnon se montre-t-il difficile ?

Un trouble du comportement…

Ce peut être un « caprice », une manière de montrer que… c’est lui le « chef », de protester ! Le maître doit alors reprendre les choses en main. Un vétérinaire peut aider dans cette entreprise.

Les troubles du comportement chez le chien et le chat, lorsqu’ils occasionnent des pathologies (léchages excessifs, par exemple) sont pris en charge par l’assurance santé animale dès lors que la consultation s’effectue auprès d’un vétérinaire.

… ou bien un stress

Le stress, une anxiété, etc. peuvent aussi être à l’origine de son refus de manger. Là encore, les situations sont variées : compétition entre plusieurs chiens, plusieurs chats ou avec un autre animal, changement dans sa vie (réaménagement de l’endroit où il a l’habitude de manger, déménagement…).

Ne pas varier l’alimentation

Dès lors que le maître a trouvé un aliment qui convient à son compagnon, il n’est pas nécessaire d’essayer d’en changer ni de varier.

Les fabricants d’aliments pour chiens proposent des produits haut de gamme de très bonne qualité. Ils sont produits en fonction de l’âge, de la taille, voire de la race de l’animal. Ce qui permet d’évoluer au travers d’une gamme en gardant le même aliment, la même marque.

Ils offrent l’avantage, en respectant les rations correspondantes à chaque type d’animal, de leur apporter tout ce dont leur organisme a besoin. Car s’il est aussi possible de distribuer une alimentation ménagère, celle-ci est plus contraignante : temps de préparation, conservation… mais surtout, il faut être certain qu’elle est dosée avec précision. Sans risque d’excès ou de carence alimentaires.

Une friandise adaptée

Certains aliments (thérapeutiques) sont par ailleurs sur prescription vétérinaire. Ceux-ci, pris en partie en charge par certaines formules d’assurance santé animale, dans le cadre d’un forfait alimentation, sont indiqués dans le traitement de certaines maladies.

Enfin, quelle que soit la nourriture distribuée, cela n’interdit pas bien entendu quelques friandises en dehors des repas. Mais pas de restes de table ! De préférence des friandises spécialement adaptées dont l’achat peut être financé à l’aide du forfait prévention contenu dans certaines formules d’assurance santé animale. Et avec modération.


Laissez votre avis