Assurance santé animale : la race détermine le mieux la prime

Une prime d’assurance santé animale calculée en fonction de la race de l’animal permet au maître qui souhaite souscrire un contrat de bénéficier du meilleur tarif. La hauteur des remboursements sera aussi fonction de la formule choisie.

L’assurance santé animale impose un âge minimum et un âge maximum pour pouvoir souscrire un contrat.

Mais l’âge de l’animal en lui-même n’est pas le facteur le plus important. Aucun animal – chien ou chat -, n’est égal face à la maladie ou à l’accident qui peut survenir à n’importe quel moment.

Une assurance santé animale qui détermine le montant de la prime en se basant, non pas sur l’âge de l’animal, mais sur la race ou le type auquel l’animal appartient permettra au maître d’obtenir un tarif adapté.

Des chiens et chats à la santé plus fragile que d’autres

Certaines races de chiens ou chats présentent des maladies particulières. Ou du moins sont davantage prédisposées que d’autres à certaines pathologies.

Les maladies de type héréditaire font partie des exclusions de l’assurance santé animale, hormis la dysplasie coxo-fémorale chez le chien pour laquelle il est possible de trouver des contrats la prenant en charge sous condition.

Mais problèmes de respiration chez les races brachycéphales (face aplatie), de dos, affections cutanées, sensibilité accrue aux infections microbiennes, problèmes rénaux ou encore liés au pancréas… la liste des pathologies touchant davantage certains chiens ou chats est bien connue de la médecine vétérinaire. Même s’il y aura toujours une part d’incertitude quant à savoir si un animal la développera au cours de sa vie.

On peut donc admettre que pour un chien ou chat réputé pour être moins fragile qu’un autre, la prime que devra payer le maître sera différente de celle d’un animal ayant plus de risques d’avoir certains problèmes de santé.

Prise en charge : de 50 à 100 %

Une fois le montant de la prime déterminée en fonction de l’animal, le maître pourra choisir normalement entre plusieurs formules. Cela permet là aussi d’adapter le coût de l’assurance santé animale à son budget.

La prise en charge peut varier de 50 à 100%, avec ou sans franchise annuelle. Selon la formule choisie, le maître par ailleurs bénéficier d’un forfait prévention : une somme annuelle à utiliser pour le financement de certains actes ou bien l’achat de produits de soin et d’entretien, d’accessoires, etc.

Dans certains cas, une prise en charge d’une partie de l’alimentation thérapeutique (aliments sur prescription vétérinaire) existe par ailleurs. L’important est de choisir un contrat couvrant à la fois la maladie et l’accident, car ce dernier ne représente que 20 % en moyenne des motifs des consultations vétérinaires.

Plusieurs devis pourront être effectués en ligne et/ou par téléphone), sans engagement, afin de comparer et de choisir le contrat d’assurance santé animale le mieux adapté. Pour des questions plus précises, il est également possible de se renseigner directement auprès d’un conseiller client.


Laissez votre avis