Assurance santé animale : sécuriser la maison au moment des fêtes

Les préparatifs des fêtes de fin d’année se mettent peu à peu en place. Durant cette période, de nombreux dangers domestiques guettent les chiens et chats. Si l’assurance santé animale prend en charge les accidents et autres intoxications, mieux vaut prendre les devant afin de ne devoir courir aux urgences vétérinaires !

A l’occasion des fêtes de fin d’année, les risques peuvent être accrus pour les chiens et chats.

Quelques simples précautions s’imposent pour ne pas venir gâcher ces moments avec l’obligation de conduire en urgence son animal chez le vétérinaire de garde ou bien trouver un praticien se déplaçant à domicile. Même si l’assurance santé animale prend en charge et rembourse les frais à hauteur de la mutuelle souscrite par le maître.

Un sapin de Noël sans danger

Le sapin de Noël peut être tentant pour le chien ou le chat : boules qui pendent, se balançant au moindre coup de patte et pouvant se briser et blesser, décors divers, notamment les  “fils d’ange” dont on se sert aussi parfois pour la décoration et qui peuvent être dangereux si le chat, ou le chien, en ingère.

Outre des vomissements, cela peut occasionner une occlusion intestinale ou péritonite, véritable urgence.

Les décors seront donc placés sur les branches les plus hautes. Certains sapins – tant naturels qu’artificiels – étant traités (c’est le cas de ceux floqués), l’ingestion d’aiguilles peut être source de troubles digestifs, d’intoxication ou d’occlusion. De même, les aiguilles peuvent blesser la bouche de l’animal.

Au pied du sapin, il faut se méfier des emballages cadeaux et en particulier des rubans. Comme tous les objets linéaires, ils peuvent eux aussi être responsables d’occlusion.
La guirlande électrique, le cas échant, sera mise hors de portée afin d’éviter l’électrocution, un risque qu’il ne faut pas sous-estimer de la part des chiens et chats et les plus « curieux » et les moins méfiants !

Du côté nourriture, les plats ne devront pas être laissés sans surveillance. Le chocolat (particulièrement le chocolat noir) peut s’avérer très toxique. Le chien et le chat ne parviennent pas à assimiler la théobromine, une substance que le chocolat contient. Ce type d’intoxication est fréquent lors des fêtes.

Des aliments à éviter

Pas de restes de table : tel est le mot d’ordre. L’abus de sel peut être nocif. Notamment avec les poissons tels les saumons ou truites fumés que l’on sert en cette période. Oie, dinde et autres volailles renferment pour leur part de petits os petits qui peuvent occasionner des perforations ou se piquer dans la gorge de l’animal.

Les marrons et les châtaignes contiennent des tanins pouvant entraîner divers troubles : vomissements, diarrhées, ballonnements, voire une fois de plus occlusion.

Des plantes toxiques

Certaines plantes que l’on trouve en particulier au moment des fêtes de fin d’année sont également toxiques pour les chiens et les chats, tels que : le poinsettia (aussi appelé étoile de Noël), le gui, le houx et l’if (sorte de pin dont on se sert pour fabriquer les couronnes de l’Avent).

Plusieurs symptômes peuvent apparaître selon la plante ingérée : vomissements, diarrhées, réactions cutanées, écoulement au niveau des yeux, salivation, perte d’équilibre, etc.

Dans tous les cas, l’intoxication constitue aussi une urgence vétérinaire.


Laissez votre avis