Assurance santé animale : Des tests ADN de plus en plus pratiqués chez les chiens et chats

L’utilisation des tests ADN se démocratise auprès des éleveurs de chiens et de chats. Au-delà de certifier la filiation, ils permettent de savoir si les géniteurs sont exempts de certaines maladies génétiques. Un point important en vue de souscrire une assurance santé animale.

Lorsque l’on prend le temps de choisir son futur chiot ou chaton, il peut paraître important pour certains maîtres – notamment lorsqu’il s’agit d’un animal de pure race – de savoir avec certitude quelle est sa traçabilité.

Une généalogie connue avec certitude

Un test ADN, utilisé par les éleveurs de chiens et de chats et par les vétérinaires, permet de certifier les généalogies grâce à l’identification génétique et à la vérification génétique des parentés. Mais les tests ADN constituent aussi un rempart contre la propagation de maladies génétiques. Il en existe près de 600 chez le chien et environ 300 chez le chat.

De plus en plus de maladies « dépistables »

Chaque maladie ne dispose pas d’un test ADN afin de savoir si les géniteurs (père et mère du chiot ou du chaton) sont sains. Mais la recherche progresse et les dépistages sont désormais de plus en plus nombreux.

L’assurance santé animale ne prend pas en charge les maladies héréditaires. Se renseigner sur le statut des parents du futur animal que l’on va acquérir permet donc de se protéger contre les problèmes de santé. « La croissance de 30% de notre laboratoire au premier trimestre 2014 atteste que l’utilisation des tests ADN se démocratise auprès des éleveurs de chiens et de chats et auprès des vétérinaires praticiens », explique Guillaume Queney, fondateur et directeur du laboratoire Antagene, créé en 2003. Le laboratoire dispose à ce jour de 60 tests ADN commercialisés dans plus de 50 pays dans le monde.

Les maladies génétiques frappant les chiens et chats se sont propagées ces dernières décennies dans toutes les races, avec des fréquences qui dépassent bien souvent les 20% de porteurs. « Dans ce contexte, les tests ADN constituent un outil puissant et fiable pour que les éleveurs puissent sécuriser leur travail de sélection en dépistant précocement les reproducteurs afin d’éviter la reproduction et la naissance de chiens porteurs ou atteints de graves maladies héréditaires », poursuit Guillaume Queney. « L’éleveur mesure de plus en plus l’importance de protéger son élevage en évitant d’y introduire des animaux porteurs d’une grave maladie génétique, soit lors de l’acquisition d’un jeune reproducteur soit lors d’une saillie. »

Un outil diagnostic pour les vétérinaires

Les tests ADN se pratiquent sous la responsabilité des vétérinaires. « Le vétérinaire praticien a toute sa légitimité et une place grandissante dans le dépistage et le diagnostic des maladies héréditaires », indique encore le président du laboratoire. « Au-delà de son rôle clef dans l’authentification des prélèvements, le vétérinaire praticien utilise de plus en plus les tests ADN pour dépister ces maladies génétiques ou réaliser un diagnostic différentiel afin d’assurer une meilleure prévention, un meilleur suivi médical de l’animal et jouer un rôle essentiel de conseil auprès de ses clients qu’ils soient propriétaires ou éleveurs. »

Un test ADN n’est réalisé qu’une fois dans la vie de l’animal. Il est donc rentabilisé pour un reproducteur qui va engendrer des dizaines de chiots ou chatons exempts de maladies graves. A noter enfin que certains clubs de race recommandent vivement, voire imposent, certains tests ADN.


un commentaire sur “Assurance santé animale : Des tests ADN de plus en plus pratiqués chez les chiens et chats”

  • […] L’utilisation des tests ADN se démocratise auprès des éleveurs de chiens et de chats. Au-delà de certifier la filiation, ils permettent de savoir si les gé. Actualités de News Assurances.  […]

Laissez votre avis