Santé animale : la salive des chiens serait-elle finalement « bonne » pour la santé de leur maître ?

Se laisser lécher par son chien n’est pas hygiénique. La bouche des chiens renferme de nombreuses bactéries, tout comme celle des chats. Des chercheurs américains vont-ils parvenir à démontrer le contraire ? Certains étudient les effets des bactéries contenues dans la bouche des chiens pour voir si elles n’auraient pas finalement… un bénéfice sur la santé de leurs maîtres !

Selon les chercheurs d’une université d’Arizona (Etats-Unis), les bactéries contenues dans la salive d’un chien seraient bénéfiques pour l’animal… Mais aussi son propriétaire. Selon eux, la bouche d’un chien renfermerait des probiotiques. De “bonnes” bactéries qui stimuleraient le système immunitaire et digestif.

Salive du chien et vertus cicatrisantes ?

Cela va à l’encontre de ce que l’on toujours entendu dire. A savoir que de se laisser lécher par son chien (ou même son chat) n’a rien d’hygiénique. Et que contrairement à une idée répandue, la salive du chien permettrait notamment de « nettoyer » une plaie et aurait des vertus cicatrisantes.

Si les chiens et chats se lèchent une plaie, par exemple, ce serait davantage pour la nettoyer, la débarrasser du sang… que pour procéder à une action permettant d’avoir un effet désinfectant.

Face à un chien ou chat présentant une plaie, il est possible pour le maître de la nettoyer (à l’eau savonneuse ou lotion antiseptique) et la soigner lui-même. A condition qu’elle soit superficielle. Dans le cas contraire, mieux vaut consulter afin d’éviter que cela ne s’infecte par la suite. Une blessure quelle qu’elle soit est prise en charge par l’assurance santé animale dans le cadre d’un accident. Le maître sera donc remboursé des frais vétérinaire à hauteur de la formule qu’il aura souscrite.

 Préserver une bonne hygiène buccale du chien et du chat

De même, une bonne hygiène buccale du chien ou du chat évitera la formation de tartre. Si l’on y habitue son animal (le plus tôt possible est le mieux), l’idéal est de brosser régulièrement les dents du chien ou du chat. A l’aide d’une brosse adaptée ou bien d’un doigtier et d’un dentifrice spécialement conçu pour les animaux et disponibles chez le vétérinaire. Ces accessoires et ce produit de soin peuvent être financés grâce au forfait prévention contenu dans certaines formules d’assurance santé animale.

Des recherches menées sur des adultes et des enfants

 Les chercheurs de l’étude en question persistent à penser que concernant les vertus de la salive du chien, les maîtres qui se laisseraient lécher le visage par leur animal pourraient profiter des bénéfices des probiotiques de la salive de leur compagnon à 4 pattes.

Pour vérifier cette hypothèse et la confirmer, une étude sera donc lancée prochainement. Les chercheurs prévoient de recruter des volontaires de plus de 50 ans qui n’ont pas fréquenté de chien depuis au moins 6 mois. Chaque volontaire devra adopter un chien le temps de l’étude (ou bien de manière définitive). Les chercheurs effectueront par la suite un bilan médical après un, deux et trois mois afin de voir s’ils constatent une amélioration du système immunitaire du propriétaire depuis l’arrivée du chien.

Des recherches auprès d’enfants devraient être conduites par la suite.


Laissez votre avis