Santé animale : l’intérêt de la consultation pubertaire chez le chien et le chat

Le chien ou le chat pourra passer chez le vétérinaire une consultation pubertaire. Entre l’âge de 3 et 15 mois environ, selon la race ou le type auquel il appartient, le vétérinaire vérifiera que sa croissance est normale, s’assurera du bon fonctionnement des principaux organes. Il fera aussi le point sur son statut vaccinal et conseillera le maître pour le suivi des actes préventif. Voire de l’éducation.

Certaines formules d’assurance santé animale pour chien et chat contiennent un forfait prévention. D’autres proposent une offre dédiée aux chiots et aux chatons. Dans un cas comme dans l’autre, le maître pourra utiliser la somme d’argent qui est mise alors à sa disposition pour effectuer une visite pubertaire chez son vétérinaire.

Tous les chiens et chats, selon la race ou le type auquel ils appartiennent, ne grandissent pas de la même façon. La croissance est plus rapide chez les petites races que chez les grandes.

La consultation pubertaire permet dans un premier temps de s’assurer que la croissance se passe normalement. Car il peut être nécessaire d’ajuster l’alimentation de l’animal, voire d’avoir recours à des compléments alimentaires.

 Vérification des fonctions vitales et anatomiques

Lors de la consultation pubertaire, le vétérinaire examine également différents points. Comme l’état de la dentition, contrôle des oreilles, de la fréquence cardiaque, etc. La « descente » des testicules chez les mâles, celles-ci mettant un certain temps à descendre dans les bourses, ou encore, chez le chien, un contrôle précoce d’un problème de dysplasie de la hanche font aussi partie des contrôles pouvant être effectués lors de la visite pubertaire.

Cette consultation est également l’occasion de faire le point sur le statut vaccinal de l’animal, tout en vérifiant que ses vaccins sont bien à jour.

L’importance des traitements antiparasitaires internes (contre les vers) et traitements parasitaires externes (contre les puces, tiques, moustiques…) sera également évoqué afin de protéger correctement son animal.

Les gestes, pas toujours simples pour le maître novice, consistant à prodiguer l’entretien courant peuvent être expliqués par le vétérinaire. Cela aide à une bonne « manipulation » de son compagnon. Mais aussi à utiliser certains accessoires (coupe-griffes, par exemple) le mieux possible et à optimiser le recours aux produits de soins pour une parfaite efficacité.

Consultation pubertaire : au-delà des aspects médicaux

Mais la consultation pubertaire n’a pas qu’un intérêt médical. Toutes questions relatives à la socialisation et à l’éducation de l’animal pourront également être évoquées. Le vétérinaire connaît la psychologie animale et est de ce fait un interlocuteur de choix pour prévenir – ou aider à corriger – certains problèmes comme des troubles du comportement.

Enfin, la consultation pubertaire est l’occasion d’évoquer avec son vétérinaire l’intérêt de la stérilisation de la femelle ou de la castration du mâle.


Laissez votre avis