Santé animale : prendre soin de son chien ou chat au printemps

A chaque saison correspondent des attentions spécifiques à apporter à son animal de compagnie. Au printemps, il va falloir brosser davantage à cause de la mue, veiller à la recrudescence des parasites externes. Et aussi se méfier des dangers et pièges du jardin.

Au printemps (tout comme en automne), la période de mue va obliger le maître à brosser davantage son chien ou son chat.

La fréquence, selon la nature du poil, pourra pour certains animaux être quotidienne.

Augmenter la fréquence des brossages

Le brossage permet d’éliminer les poils morts. Chez le chat, qui est du genre à se toiletter minutieusement, cela évite qu’il n’ingère trop de poils, ceux-ci pouvant former des boules (trichobézoards) dans l’estomac.

Ces boules de poils peuvent être à l’origine de vomissements. Mais aussi de constipation, voire occlusion.

Maintenir la protection contre les parasites

Le printemps marque aussi un pic pour les puces et les tiques, qui reviennent en force.

Il est important, comme tout au long de l’année, de protéger efficacement son chien ou chat à l’aide d’un traitement antiparasitaire que recommandera le vétérinaire.

Le traitement antiparasitaire, comme tout produit de soin ou d’entretien, bénéficie du forfait prévention contenu dans certaines formules d’assurance santé animale.

Jardiner avec précaution

Le printemps est aussi pour les maîtres disposant d’un jardin le moment où ils le « remettent en route ».

Le jardin peut receler de nombreux dangers. C’est au printemps que l’on installe de nouvelles plantes. Certaines peuvent être toxiques pour le chien et le chat par ingestion (ce que prend en charge l’assurance santé animale). C’est le cas notamment du laurier rose, muguet, rhododendron, laurier cerise, cycas…

Il faut également être prudent avec les produits utilisés au jardin, notamment les engrais et les traitements de toutes sortes. : pesticides, anti-fourmis, anti-limace, anti-mousse, raticides… Sans oublier les produits de type allume-barbecue.

Ils devront être placés hors de portée des chiens et chats. Et les endroits où les produits sont utilisés et présentant un risque devront être rendus inaccessible aux animaux.

Il en est enfin de même avec les outils de jardinage avec lesquels les animaux pourraient se blesser plus ou moins gravement.


Laissez votre avis