Santé animale : prévenir la transmission de la toxoplasmose du chat à l’homme

Le chat peut être porteur de la toxoplasmose et la transmettre à l’homme. Mais cet animal ne constitue pas la source principale de contamination et de transmission. Quelques mesures d’hygiène simple peuvent être mises en place. Et s’il n’existe pas de test à 100% fiable pour déterminer si un chat est contaminant, celui atteint peut tout de même être traité. Ce que prend en charge l’assurance santé animale.

Une étude menée par des chercheurs américains, et publiée dans la revue Parasitology, indique que le parasite responsable de la Toxoplasmose (Toxoplasma gondii) pourrait altérer les capacités cognitives des adolescents. Cela affecterait la mémorisation ou encore l’apprentissage de la lecture.

On estime que ce parasite, minuscule de par sa taille, infecterait près d’un tiers de la population mondiale. Il se loge dans les cellules du cerveau et des muscles, mais ne provoque aucun symptôme chez la plupart des individus.

Cette étude donne l’occasion de revenir sur la toxoplasmose et les idées reçues qui circule à son sujet.

Un nettoyage très régulier du bac à litière

Un chat peut effectivement être porteur de la maladie et la transmettre par le biais de ses déjections. Avec la présence dans ses selles d’œufs (oocystes). Toutefois, si l’on respecte quelques règles d’hygiène simple, comme le nettoyage régulier de la litière, lavage des mains, etc. le risque de transmission demeure minimum.

Le chat peut contracter la maladie en ingérant des déjections d’autres animaux contaminés. Mais aussi en mangeant de la viande, notamment crue (y compris la charcuterie), distribuée par le maître ou en chassant des rongeurs et oiseaux qui en sont porteurs. Voire en buvant de l’eau ou en mangeant des végétaux souillés.

Mais le chat n’est pas celui qui représente le plus grand risque pour l’homme. Il n’arriverait d’ailleurs qu’un cinquième position derrière celui que représente le fait pour l’humain de manger une viande pas assez cuite ; des crudités mal lavées… ou en pratiquant le jardinage à mains nues. Là où peuvent être présents des parasites, justement des excréments de chat !

Le chat ne transmet pas la toxoplasmose par morsure ou griffure

Dans tous les cas, la contamination de l’homme par le chat ne peut pas se faire par morsure ou par griffure. Il faut qu’il y ait ingestion d’oocystes de parasites. D’où l’importance d’une bonne hygiène.

Les femmes enceintes redoutent souvent la présence d’un chat (même de leur propre animal) durant cette période. La litière pourra alors être nettoyée de manière très régulière par une tierce personne, voire par la femme enceinte elle-même dès lors qu’elle porte des gants.

Si l’entretien est réalisé quotidiennement le risque de transmission de la maladie est très faible, les oocytes n’étant infectant qu’au bout de 24 heures en moyenne. En revanche ils résistent très longtemps en milieu extérieur, particulièrement en milieu humide. Pour l’alimentation du chat, la préférence ira à celle industrielle (sèche, comme les croquettes, par exemple).

Enfin, il n’existe pas de test fiable à 100% pour savoir si un chat peut être contaminant ou pas. Mais pour celui soupçonné de l’être, des examens complémentaires peuvent être pratiqués par le vétérinaire. Ils sont pris en charge par l’assurance santé animale. Tout comme le traitement (par antibiothérapie entre autres), qui sera alors mis en place pour le soigner le cas échéant.


Laissez votre avis