Santé animale : un accompagnement jusqu’en fin de vie

Une bonne assurance santé animale, pour chien, chat et NAC, doit permettre au maître de pouvoir faire bénéficier à son compagnon des meilleurs soins vétérinaires possibles tout au long de sa vie, quoiqu’il arrive. Elle peut aussi aider les propriétaires à faire le deuil de leur animal.

Une bonne assurance santé animale, dès lors lorsque l’on respecte les âges limites de souscription et les délais de carence, prend en charge les problèmes liés à la santé (accident ou maladie) tout au long de la vie de l’animal.

Pouvoir offrir les meilleurs soins vétérinaires possibles est le soucis des maîtres souscrivant à une mutuelle pour animaux.

La maladie est davantage à redouter lorsque l’animal prend de l’âge. Bien qu’il n’y ait pas dans ce domaine de règle tout établie.

Le chien, chat ou NAC âgé devra toutefois faire l’objet d’une attention particulière. Les visites pour bilan de santé devront être plus rapprochées que chez un animal jeune, dans la pleine force de l’âge. Avec des contrôles spécifiques : radios, prises de sang, etc.

Une maladie chronique ou bien l’enchaînement de problèmes peut entraîner de nombreux frais.

Assurer son chien, chat ou NAC le plus tôt possible, c’est pouvoir être certain de faire face aux frais vétérinaires quoiqu’il arrive. A tout moment.

L’animal faisant désormais partie de la famille, étant considéré comme membre à part entière du foyer, sa disparition lorsque cela survient et quel que soit l’âge de l’animal, est malheureusement une dure épreuve pour les maîtres. Et la perte d’un animal a aussi un coût.

Offrir une fin digne à son animal de compagnie

On peut enterrer son animal de compagnie, sous certaines conditions, dans son jardin ou sur un terrain nous appartenant : animal de moins de 40 kg, à plus de 35 m d’un point d’eau, enfouissement à au moins 1,20 m et recouvert de chaux vive…

De nombreux maîtres s’en remettent au vétérinaire, qui prendra en charge le service de crémation ; jusqu’à 200 € en moyenne pour une incinération individuelle selon la taille de l’animal. A cela peuvent s’ajouter des frais plus élevés selon le choix de l’urne.

Les cendres lui seront ensuite remises pour que le maître les conserve, les inhume (les cimentières animaliers engendrent également des frais) ou les disperse.

Pouvoir offrir une fin digne à son compagnon est une chose importante pour les propriétaires. C’est pour cela, que consciente de cette épreuve, l’assurance santé animale propose généralement en option une garantie décès.

Le montant alloué lors de la disparition de l’animal pourra financer les frais.

Une aide financière pour l’acquisition d’un nouveau compagnon

Choisir de prendre un nouvel animal ne signifie pas oublier celui que l’on a perdu. Là aussi, l’indemnisation offerte par une garantie décès en assurance santé animale pourra aider le maître en vue de l’achat d’un nouveau compagnon.

Ou pour couvrir les besoins inhérents à l’arrivée de tout nouvel animal dans le foyer. Car l’on peut aussi bien choisir d’adopter un chien, chat ou NAC en refuge ou bien en passant par une cellule de reclassement Les frais d’acquisition sont alors moins élevés.


Laissez votre avis