Assurance chômage : le début des droits rechargeables

La réforme de l’Unédic entre en vigueur le 1er octobre et devrait concerné un million de chômeurs. ainsi l’organisme veut encourager les chômeurs à maintenir une activité professionnelle même pour des missions de court terme.

Au 1er octobre trois mesures de la réforme de l’Assurance chômage entre en vigueur : les droits rechargeables, le cumul salaire/allocation chômage et l’indemnisation “multi-employeurs”.

Les droits rechargeables

Les droits rechargeables est une mesure qui permet que toute période travaillé est prise en compte dans le calcul de la dure des droits du chômeur indemnisé. Cependant il faut que la perte de ce nouvel emploi soit subie et que le chômeur ait travaillé pendant au moins un mois (150 heures exactement).

ATTENTION, Les allocations sont suspendues, si les revenus engrangés par ce nouvel emploi sont supérieurs où égaux aux allocations, pendant la durée de l’activité.

Le cumul salaire/allocation

Si le demandeur d’emploi reprend une activité pendant la période de chômage il pourra désormais cumuler son salaire et ses allocations à condition que l’ensemble ne dépasse pas la rémunération brute qui a servi au calcul des indemnités.

L’indemnisation multi-employeur

Aujourd’hui de plus en plus d’actifs cumulent les emplois et donc les employeurs, ainsi lorsqu’un salariés dit multi-employeur perd une de ses activités désormais son allocation est calculée en fonction de la durée et du salaire de cette activité.

Le salariés peut désormais cumuler l’allocation et ses activités professionnelle. Par ailleurs s’il perd un second emploi, alors son allocation prendra en compte les droits ouvert par la perte de cette seconde activité.


Laissez votre avis