Chômage / AER : Michel Sapin renvoie à la concertation de 2013 pour les séniors en fin de droit

Michel Sapin et le gouvernement ne restaureront pas l’AER, mais la problématique des chômeurs séniors en fin de droit sera traitée pendant la concertation sur les retraites en 2013.

Le gouvernement ne rétablira pas l’Allocation équivalent retraite (AER), mais la question des chômeurs âgés en fin de droits sera abordée lors de la concertation sur les retraites en 2013, a assuré, mardi 30 octobre, le ministre du Travail, Michel Sapin.

Interrogé devant la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale sur la suppression en 2011 de l’AER, M. Sapin a répondu que le gouvernement « ne souhaite pas qu’on en revienne à un dispositif qui serait le rétablissement des dispositifs existants même si ce serait mérité par rapport aux personnes concernées ».

L’allocation équivalent retraite, qui permettait aux chômeurs âgés de faire la jonction entre fin du chômage et retraite, a été supprimée en janvier 2011 et n’a été que très partiellement remplacée par l’Allocation transitoire de solidarité (ATS), mettant des milliers de seniors dans une situation financière et personnelle très difficile, accentuée également par le recul de l’âge de la retraite.

Les syndicats réclament son rétablissement

Pour le ministre du Travail, il s’agit d’une « question extrêmement douloureuse et délicate ».

Cependant, « mettre 800M, 900M, 1Md d’euros dans des dispositifs de cette nature, qui sont comme on dit dans le jargon, passifs, par rapport à des dispositifs d’encouragement à l’emploi, actifs, , il y a quelque chose d’un peu rageant du point de vue de l’action gouvernementale et de la mobilisation des fonds publics », a-t-il expliqué.

« A ce stade, le gouvernement souhaite que ce sujet puisse être abordé précisément dans le cadre des discussions sur le financement pérenne des régimes de retraite », début 2013, a poursuivi le ministre.

M. Sapin estime qu’il faut attendre de « connaître les effets exacts » du décret entrant en vigueur au 1er novembre pour autoriser la retraite à 60 ans pour ceux ayant commencé à travailler très tôt, « qui va résoudre un certain nombre des difficultés que nous venons de décrire ».

Avec AFP

A lire également :

Chômage : Hausse record pour le mois de septembre
Résiliation d’assurance : La perte d’emploi
Assurance auto / Enquête: Certaines compagnies imposent une surtaxe aux chômeurs


4 commentaires sur

  • micheline Vues :

    Maintenant tout le monde confirme que l'AER Ayrault c'est la même chose que l'ATS que l'ancien gouvernement avait mis en place et que l'actuel gouvernement avait tant critiqué. (c'est comme le retour à la retraite à 60 ans la version Hollande il n'y a que très peu d'élus sur chez les femmes car la majoration des enfants n'est pas prise en compte).

    Dans cette affaire le gouvernement joue la montre maintenant il parle d'une étude pour l'été, mais dans l'immédiat ce sont des seniors chômeurs sans perspective d'emploi aucune, avec simplement l'ASS pour vivre alors qu'ils ont 165/166 trimestres.

    Mais il faut que le gouvernement comprenne que non seulement l'injustice ait vécue par les chômeurs âgés mais que vu que ce sont leurs enfants qu'ils les aident financièrement l'injustice et la honte qu'ils ressentent est largement partagée par leurs enfants et leurs proches.
    Nous sommes vraiment tombés bas en France pour ignorer ainsi des personnes qui ont toujours travaillé.

  • christiane Vues :

    Il faut avoir 59 ans , c’est un peu la même chose que pour l’ATS personne ou presque ne touchera la nouvelle AER. moi non plus ne je la toucherai pas car bien que j’ai commencé à travailler à 17 ans, j’ai 5 trimestres cotés à la fin de mes 18 ans, mais j’ai eu 3 enfants (24 trimestres de majoration) + 6 mois de chômage entre deux et je ne valide plus que des trimestres de chômage indemnisé depuis fin janvier 2009 (ARE et maintenant ASS). j’ai 168 trimestres d’obtenus mais pas 59 ans donc je ne continuerai de toucher que l’ASS de complément (75 euros par mois alors que j’ai toujours travaillé.
    La retraite promise pour ceux qui ont travaillé tôt (promesse F Hollande) j’y ai pas le droit non plus car dans les faits j’ai bien commencé tôt à travailler mais mes 24 trimestres pour enfants ne seraient pas pris en compte dans son calcul et comme maintenant ça fait plus de 4 ans de chomage indemnisé mais qui ne compte pratiquement pas non plus, je n’ai droit à rien. je comptais au moins sur le rétablissement de l’aer, car pôle emploi me disait que les femmes pouvaient l’a toucher mais là encore (comme beaucoup d’autres femmes à ce qu’il parait) je suis exclue.

  • caro Vues :

    Aujourd'hui les seniors demandeurs d'emploi ne bénéficient plus que de l'ASS, et sont maintenus sur les listes de demandeurs d'emploi, alors que le chômage explose. Cela mobilise inutilement les moyens de Pôle emploi alors que d'une part, les jeunes n'ont rien, et que, d'autre part, les seniors qui n'ont pas validés tous leurs trimestres n'ont pas plus de proposition.

    Il est urgent de libérer les demandeurs d'emploi seniors qui ont validés tous leurs trimestres.
    Rappelons à cet effet, que l'AER était le SEUL DISPOSITIF, qui permettait aux femmes seniors demandeurs d'emploi de longue durée,d' accéder une allocation pérenne d'attente de la retraite, car le SYSTÈME DES LONGUES CARRIÈRES est DISCRIMINATOIRE vis à vis des femmes, pour ne pas dire qu'il les exclut totalement.

    Le rétablissement de l'AER version 2010, était un droit basé sur les trimestres obtenus et validés (prise en compte des carrières fractionnées, validation des congés de maternité obligatoires pour les femmes qui ont eu des enfants avant les années 90 et les majorations des trimestres pour enfants).

    En conclusion, tous les seniors victimes des plans de licenciement de la crise (dernier trimestre 2008 et année 2009), et notamment les femmes qui n'ont pas accès aux longues carrières, sont laissés pour compte avec uniquement l'ASS de base ou de complément comme seule ressource.

    Attendre 2013 la réforme des retraites est proprement scandaleux.

    Si les caisses sont vides, vue l'URGENCE, il serait possible alors de rétablir une légère majoration du montant de l'ASS, telle que c'était le cas avant l'AER.

    Le dernier dispositif l'ATS a été uniquement conçu pour exclure le maximum de seniors de toute ressource.
    Il faut mieux donner une allocation intermédiaire à l'AER et l'ASS, afin que toutes ces seniors demandeurs d'emploi de longue durée, qui sont de toutes façon exclues du marché du travail, puissent vivre dignement, et que l'ETAT mobilise les moyens humains de Pôles emploi et les financement des contrats aidés, pour les seniors qui n'ont pas réussis à obtenir tous leurs trimestres (et il y en a beaucoup qui ne toucheront qu'une retraite partielle) et pour les jeunes.

  • cailluyere Vues :

    pouvez vous me dire jusqu 'a quel age j ai le droit de percevoir l 'a.e. r. sachant que je le touche déja depuis 2ans et que je suis neé en 1953

Laissez votre avis