Le constructeur automobile sud-coréen Hyundai se met à l’assurance chômage

Dans un contexte économique morose, le constructeur automobile sud-coréen Hyundai a sorti, le 1er mai dernier, un produit d’assurance anti-chômage. Si l’objectif est de relancer la consommation des automobilistes frileux, d’autres  constructeurs automobiles se sont aussi lancé dans la partie.

Les constructeurs automobiles l’ont bien compris, dans un contexte de crise, les ménages consomment moins, il faut donc se diversifier et apporter des argument plus convaincant pour inciter à la consommation.

Pour y arriver, Peugeot, Renault, Mercedes-Benz, ont choisi le créneau de l’assurance. Ils proposent désormais des packs assurances tous risques offerts avec l’achat d’une voiture, des assurances chômage combinées au prêt automobile…

Sur cette vague, Hyundai sort un produit présenté sur le marché le 1er mai, sa nouvelle “assurance perte d’emploi” accompagnée d’une aide à la recherche d’emploi individualisée. Ainsi, le constructeur sud-coréen propose à ses clients qui perdraient leur emploi, une indemnisation pouvant atteindre 3.600 euros.

Cette offre répond à une des préoccupations majeures des consommateurs, dans un contexte économique morose, où la confiance des ménages ne cesse de se dégrader, justifie l’entreprise dans un communiqué de presse. Hyundai rassure et accompagne ses clients dans les moments difficiles à travers ce nouvel avantage entièrement de série et donc gratuit pour le consommateur.”

Un coaching individualisé

L’assurance est disponible au trente-et-unième jour après l’achat de la voiture et la prise en charge, quant à elle, est effective à la fin du premier mois de chômage (31ème jour). Le montant de l’indemnité s’élève automatiquement à 300 euros mensuel pour tout achat comptant d’une voiture neuve et peut aller jusqu’à ce même montant pour tout achat à crédit. Le communiqué explique que “cette indemnisation s’applique jusqu’à 12 mois maximum et couvre le client dans l’année qui suit la livraison du véhicule (avec un délai de carence de 30 jours).”

Attention l’offre n’est pas généralisée, “cette garantie concerne le client particulier acquéreur d’un véhicule neuf depuis le 24 avril 2013. ” Elle s’accompagne de cinq heures de coaching individualisé avec un consultant spécialisé dans le coaching de personnes à la recherche d’un emploi, l’accompagnement individuel ou le bilan de compétences”

Les autres concessionnaires ne sont pas en reste.

Renault et Mercedes-Benz proposent eux-aussi des assurances chômages. Pour Renault l’assurance chômage est une option qui s’ajoute à l'”Assurance décès, incapacité, invalidité, perte d’emploi“. L’offre est disponible sur demande dès la signature du contrat de financement et se traduit par une cotisation mensuelle variable en fonction du crédit (environ 0,14% du crédit). Elle propose une limite de neuf mois et ne peut-être souscrite qu’à condition d’avoir moins de 57 ans.

Mercedes-Benz, quant-à-lui, propose une  “Assurance décès Invalidité Chômage (DIC)”. L’assureur prend en charge les mensualités jusqu’à 1.200 euros par mois, pendant douze mensualités maximum. Pour pouvoir y souscrire, il faut être âgé entre 18 et 60 ans.

Ainsi en France, les concessionnaires popularisent les produits d’assurance assortis à la vente des voitures ou bien au financement de ces dernières, une façon de relancer les achats de berlines neuves en chute libre depuis plusieurs mois dans l’hexagone.


Laissez votre avis