L’Assurance chômage, encore et toujours dans le rouge

l’Unédic a annoncé, jeudi 23 mai dans un communiqué de presse, attendre une poursuite de la hausse du nombre de chômeurs en 2013 puis en 2014. Le déficit de l’assurance-chômage se creuserait également de 4,8Mds d’euros en 2013 à 5,6Mds fin 2014.

L’Unédic attend un ralentissement sensible de la hausse du nombre d’inscrits en catégorie A (sans activité). Selon les estimations de l’organisme paritaire en charge de la gestion de l’assurance-chômage, le nombre de demandeurs d’emploi devrait atteindre 3,3 millions en décembre 2013, soit une augmentation de 178.700 sur l’année.

L’organisme justifie ses prévisions, par des faits simples: “les politiques de l’emploi (emplois d’avenir, CICE,…) limiteraient l’ampleur des destructions d’emploi anticipées en janvier, principalement au second semestre 2013.” Alors que l’Unedic comptait sur 99.200 inscrits de plus au 1er trimestre 2013, seuls 4.900 chômeurs de plus ont été enregistrés au 4e trimestre.

En mars, 3,2 millions de demandeurs de catégorie A, soit sans activité, étaient inscrits à Pôle emploi. La hausse se poursuivrait en 2014 avec 128.700 inscrits supplémentaires dans cette même catégorie.

Du côté du déficit

L’Unédic prévoit un déficit de 4,8Mds d’euros pour fin 2013. Si ses prévisions s’avéraient justes, le déficit cumulé de l’organisme s’élèverait à 18,5Mds. “Les recettes de l’Assurance chômage continueraient d’augmenter à un rythme de + 1,4%, conformément à l’évolution de la masse salariale. L’augmentation du chômage indemnisé entraînerait une hausse de + 3,1% des dépenses d’indemnisation” estime l’organisme. Fin 2014, le déficit annuel pourrait atteindre 5,6Mds d’euros et la dette cumulée 24,1Mds.

Les nouvelles prévisions de l’organisme s’appuient sur une hypothèse de contraction de l’économie de 0,2% pour 2013 et d’une croissance de 0,7% en 2014.

L’objectif du Président de la République, François Hollande, d’inverser la courbe du chômage d’ici la fin de l’année ne devrait donc pas être atteint et ce même si l’Unédic prévoit une stabilisation d’ici à décembre 2013.


Laissez votre avis