Assurance : Si les Jeux Olympiques de Sotchi étaient annulés…

Les chaînes de télévision, le CIO, sponsors, athlètes… doivent acheter des assurances spéciales pour les JO. Le risque d’annulation, en cas d’attaque terroriste par exemple, serait catastrophique.

Les assureurs sont de plus en plus présents sur les Jeux Olympiques. Avec des enjeux financiers toujours plus importants, organisateurs, chaînes de télévision, exploitants des stades, sponsors, commerçants… demandent des assurances pour se couvrir contre des risques d’annulation : tempête, inondation, grèves et surtout pour ceux de Sotchi, des attaques terroristes.

Depuis les attentats des JO de  Munich en 1972 et ceux du 11 septembre 2001, le terrorisme peut être pris en compte par les assureurs alors qu’il est habituellement une exclusion de garantie dans les contrats, comme le montre un rapport de Swiss Re sur les risques spéciaux.

Avec Munich Re, ce sont les deux grands assureurs des JO. D’après le journal canadien The Globe and Mail, Munich Re couvrirait pour 300 millions de dollars les jeux de Sotchi et Swiss Re pour 100 millions de dollars. Mais si les jeux devaient être annulés, il pourrait en coûter 5 milliards de dollars à l’ensemble des participants et à l’économie (3,7 milliards d’euros)… , estime Andrew Duxbury, chez Munich Re, cité par The Globe and Mail.

En cas d’annulation, 5 milliards de dollars de pertes

D’où la nécessité de souscrire des assurances pour ces acteurs. Ainsi, le Comité Olympique, épaulé par Aon Benfield, serait couvert à hauteur de 500 millions de dollars soit une police déjà trois fois plus étendue que celle des JO d’Athènes de 2004. En cas d’annulation, il devrait rembourser spectateurs et sponsors.

Allianz est quant à lui l’assureur de l’équipe de France Olympique.

Les télévisions font également très attention à leurs intérêts. C’est l’autre principal motif  d’assurance.  Les chaînes qui ont acquis les droits de diffusion et attendent des retours publicitaires parfois énormes peuvent craindre des ruptures techniques de faisceau ou encore une annulation de la compétition.

Pour les jeux de Sotchi, où la menace terroriste est notamment élevée, les experts des compagnies d’assurance jouent aussi leur rôle de prévention en suivant attentivement depuis plusieurs années l’avancée des travaux et les efforts de sécurité.


un commentaire sur “Assurance : Si les Jeux Olympiques de Sotchi étaient annulés…”

  • […] Les chaînes de télévision, le CIO, sponsors, athlètes… doivent acheter des assurances spéciales pour les JO. Le risque d'annulation, en cas d'attaque terroriste par exemple, serait catastrophique.  […]

Laissez votre avis