MMArena : Les supporteurs du FC Mans vont se reconvertir au sport auto

Le FC Mans a laissé un méchant tacle à l’assureur MMA. Depuis, la chute du club, le MMArena et son exploitant (Vinci) doivent trouver des nouvelles recettes. 

Les supporters du FC Mans, accueillis au stade moderne du MMArena, vont devoir se mettre en partie au sport auto… Depuis la déconfiture du club, rétrogradé en division d’honneur, le stade MMArena, financé en partie par l’assureur éponyme, doit trouver des nouvelles recettes.

Inauguré en 2011, le stade a été financé grâce à un partenariat public-privé entre les collectivités, son exploitant Vinci et l’assureur MMA qui lui a donné son nom en contrepartie du versement de 13 millions d’euros sur 10 ans.

MMA ne lâche pas, la ville remet au pot

Sans saison de football en 2013-2014, l’exploitant du stade et la ville du Mans tentent de reconvertir le stade en lieu de spectacles et d’événements. Le stade sera notamment utilisé dans le cadre des 24 Heures du Mans pour servir de tribune et d’espaces d’expositions. Le circuit passe à proximité du stade.

Pour MMA, qui aurait aimé profiter de la notoriété du stade comme a pu le faire l’Allianz Arena à Munich ou prochainement l’Allianz Riviera à Nice, il faut se serrer les coudes et ne pas laisser l’image du stade et du club se ternir. MMA verse plus d’un million d’euros chaque année pour garder le nom du stade.

Un club résident est évidement un facteur d’animation, mais rien n’est joué. Nous sommes dans un investissement de long terme, nous ferons donc le bilan en 2021! Aujourd’hui, nous sommes très confiants et optimistes dans la capacité de Le Mans Stadium (Vinci, ndlr) à animer ce lieu. Nous suivons donc attentivement la programmation du stade”, nous expliquait Stéphane Daeschner, directeur de la marque et de la communication externe chez MMA.

Jeudi 24 avril, lors d’un conseil municipal, la ville du Mans a décidé de remettre au pot pour une période de 5 ans de sursis. Elle versera au total 2,1 millions d’euros supplémentaires par an pour le fonctionnement du stade, s’ajoutant au 1,33 million d’euros déjà prévus. La construction du stade a coûté 104 millions d’euros dont 49 millions payés par le public.

CP : HD5 © Franci Vigouroux, Vinci


Laissez votre avis