Assurance / Informatique : 55.000 comptes piratés sur Twitter

Mardi, le réseau social Twitter a été victime d’un piratage informatique, affectant plusieurs milliers de comptes utilisateurs. Les informations personnelles de 55.000 personnes se sont ainsi retrouvées sur le site de partage Pastebin.com. Dans ce cas précis, plusieurs solutions d’assurance peuvent alors intervenir tant pour l’internaute que pour la société attaquée.

Visé par une attaque de grande ampleur, le site communautaire Twitter indique être en train d’étudier la situation et affirme avoir réinitialisé les mots de passe et les comptes qui ont pu être affectés*. Au total, 35.000 utilisateurs et 20.000 comptes doublons pourraient avoir été touchés par cette attaque.

Un acte de piratage qui n’est pas sans rappeler celui de la firme Sony, visée elle aussi il y a quelques mois par une attaque à grande échelle qui lui a couté 122M d’euros (voir notre article sur le sujet). Afin de se prémunir contre ce genre d’attaques, plusieurs offres d’assurance e-reputation ont fleuri ces derniers mois auprès des particuliers en France (notamment Axa ou Swiss-Life), mais il est important de bien vérifier le cadre des garanties, parfois très restreints.

Des courtiers en assurance spécialisés

De leurs côtés, les entreprises dont les données informatiques sont sensibles peuvent souscrire des couvertures adaptées auprès de courtiers spécialisés ou de compagnies d’assurances (Hiscox ou Chartis par exemple). « Pour le cas de Sony, le contrat prévoit notamment une assurance usurpation d’identité avec une indemnisation des frais engagés pour apporter la preuve du préjudice à hauteur de 100.000 euros par personne », explique Delphine Bittoun, Directrice générale adjointe d’Affinion International France (le courtier de Sony en Europe). « Nous proposons également des logiciels de protections pour les ordinateurs et une assistance téléphonique en cas d’attaque », précise cette dernière.

En cas de piraterie informatique, l’entreprise touchée doit constituer un dossier de sinistre (rapport de plainte, documents et preuves à joindre) afin de faire jouer son contrat d’assurance. « Ce pourrait être le même genre d’assurance pour Twitter », précise Delphine Bittoun. « En ce qui concerne l’indemnisation des victimes il y a une délégation de la part de l’assureur qui porte le risque. Nous payons le client puis la compagnie d’assurance nous rembourse ensuite », conclut-elle.

Quoiqu’il en soit Twitter a mis à disposition une adresse internet afin d’aider les utilisateurs victimes de cette attaque.

* We are currently looking into the situation. In the meantime, we have pushed out password resets to accounts that may have been affected. For those who are concerned that their account may have been compromised, we suggest changing your passwords and more in our Help Center. It’s worth noting that, so far, we’ve discovered that the list of alleged accounts and passwords found on Pastebin consists of more than 20,000 duplicates, many spam accounts that have already been suspended and many login credentials that do not appear to be linked (that is, the password and username are not actually associated with each other). 

Découvrez aussi nos conseils en cas de piratage des données personnelles sur le web :

Que faire pour assurer son ordinateur et son matériel informatique ?,
Que contient l’offre de nettoyage des informations sur internet de l’assureur AXA (assurance e-réputation) ?.


Laissez votre avis