Un bilan 2013 plus meurtrier en montagne ?

Avec plus de 22 décès à déplorer pour l’instant, dont 10 sur les 15 derniers jours, cette saison d’hiver 2013 se révèle pour l’heure plus meurtrière que celle de l’année passée.

Entre skieurs hors piste non retrouvés, randonneurs ensevelis par des avalanches et accidents mortels lors de la pratique des sports d’hiver, la saison 2013 dévoile une succession de phases sombres. Plus de 22 personnes ont jusqu’alors trouvé la mort, la majorité dans les massifs alpins, contre 22 l’année passée.

Bilan de l’accidentologie 2012 en montagne

Lors de la saison d’hiver 2011-2012, l’Association des Médecins de Montagne a recensé en tout 140.000 blessés pour 7M de pratiquants de sports de glisse dans l’hexagone. Soit 2,44 blessés pour 1.000 journées skiées en 2012, contre 2,68 en 2011. Dans le palmarès des plus accidentés arrivent d’abord les pratiquants de ski alpin (83 % des accidents), se tiennent bien plus loin es snowboardeurs (16 %) et enfin les miniskieurs (1 %).

Les blessures

Parmi les blessures les plus courantes, ce sont les fractures de membres inférieurs que les pratiquants de sports de glisse rencontrent le plus souvent (43 %). Les membres supérieurs viennent ensuite (37 %), alors que le tronc et le buste ne sont concernés que pour 13 % des sportifs, et enfin 7% pour les accidents à la tête.

L’entorse du genou reste, comme ces dernières années, l’affection la plus commune (23 %), devant les lésions de l’épaule (14 %), les atteintes du rachis, du thorax ou du bassin (13 %) et les traumatismes crâniens (3 %).

La saison passée, 40 % des accidents sur pistes ont été pris en charge par des pisteurs secouristes et 0,01 % par héliportation directement vers un hôpital déterminé. Au total, 94 % des 140.000 blessés qui ont été auscultés en cabinet médical ont pu rejoindre leur domicile. Seuls 5,6 % ont dû être hospitalisés.


Laissez votre avis