Assurance œuvre d’art : Un Rembrandt perdu après un envoi postal non assuré

Une galerie d’art norvégienne, en voulant faire des économies en coursier et en assurance, a perdu une gravure de Rembrandt d’une valeur estimée à environ 5.400 euros.

La galerie Soli Brug située à Greaaker, à une centaine de kilomètres au sud d’Oslo, avait acheté à un revendeur britannique une copie de Lieven Willemz, van Coppenol, maître écrivain, une gravure à l’eau-forte, pointe sèche et burin de l’artiste néerlandais, réalisée en 1658.

Afin de limiter les frais d’acheminement d’Angleterre vers la Norvège, les gérants ont préféré opter pour un envoi classique, non assuré, comme un simple courrier.

Le responsable de la galerie à expliqué à Reuters qu’il utilisait jusqu’ici la poste traditionnelle car un coursier ou encore une assurance spéciale coûtait beaucoup d’argent.
La gravure, d’une valeur estimée aux alentours de 5.400 euros, n’a jamais été reçue par l’acquéreur.

Le colis avait pourtant bien été enregistré à la poste norvégienne, mais impossible de retrouver une quelconque trace du Rembrandt. La perte reste donc l’explication privilégiée même si le gérant de la galerie n’exclue pas l’hypothèse d’un vol.

Comme maigre compensation, les services postaux norvégiens n’ont proposé qu’un dédommagement d’une centaine d’euros.
La poste estime, en effet que la galerie aurait dû choisir un envoi sécurisé avec une souscription d’assurance appropriée, afin de bénéficier d’une meilleure indemnisation en cas de perte.

Le gérant de la galerie, admettant sa responsabilité, a déclaré au journal norvégien Fredriksstad Blad qu’il veillerait désormais à souscrire une assurance adaptée après cette mésaventure.

A lire également :

Dossier : l’assurance des œuvres d’art

Crédits Photo : Maxnathans – Flickr


Laissez votre avis

judi togel