Accidents de la vie courante: La maison, un lieu de tous les dangers ?

Une enquête exclusive met en évidence que les accidents de la vie courante sont un risque encore trop méconnu en France. L’étude révèle que toutes les 3 minutes, un accident domestique grave se produit dans une maison.

Chaque année environ 20.000 personnes meurent d’un accident de la vie courante (AcVC) dont près de 500 victimes sont âgées entre 1 et 15 ans. En tout, 4,5 millions de personnes se blessent lorsque survient un AcVC. A noter que les accidents de la vie courante comprennent les accidents domestiques, les accidents survenant à l’extérieur, les accidents de sport et les accidents de vacances.

Jeudi, en collaboration l’institut de sondage Opinion Way et à l’agence Treizearticles, Géma prévention à révélé les résultats d’une enquête sur la perception des accidents de la vie courantes. L’étude, réalisée grâce à la méthode quantitative, a été effectuée auprès d’un échantillon de 1.000 personnes. Elle a été complétée par une réunion de groupe de mères de famille de CSP moyenne et supérieure. Elles ont été réunies pendant trois heures.

Les Français sont décalés face à la réalité

L’étude révèle que la perception des mères est déphasée par rapport à la réalité des dangers et des accidents de la vie courante.

Les suffocations ou étouffements constituent la première cause de mortalité chez les enfants de moins de 1 an et tuent près de 3.000 personnes par an.

Chaque année, les électrocutions font 200 victimes. 250 enfants âgés de moins de 15 ans tombent par la fenêtre, dont 30 en décèdent tous les ans. Selon les mamans interrogées, les accidents les plus fréquents sont, par ordre d’importance, les chutes, les brûlures, les intoxications (qui ont tué pas moins de 1.376 personnes en 2008) et les noyades en dernier lieu. Or les noyades sont la première cause de décès par AcVC chez les moins de 25 ans.

La maison, le lieu de tous les dangers

Le domicile est loin d’être un lieu sur contrairement aux idées reçues. Si un quart (22%) des personnes interrogées estiment qu’aucune pièce de la maison n ‘est vraiment dangereuse, le logement concentre en réalité une grande partie des risques. Par exemple: alors que seuls 7% des interrogés citent le salon comme un lieu de danger, dans les faits 21% des accidents se produisent dans cette pièce.

Les idées reçues ne sont pas bonne école

Les principales victimes des accidents de la vie courante ne sont pas les enfants en bas âge, mais les personnes âgées. Les chutes causeraient environ 9.400 décès par an, 88% sont des personnes âgées de plus de 65 ans. L’étude continue en affirmant que ce sont les femmes qui portent le poids de la responsabilité des AcVC dans leur foyer. De fait, « c’est une mission qu’elles assument pleinement à 77% .»


3 commentaires sur

  • Frédéric Lassureur Vues :

    Bonjour,

    Et pour ceux qui douterait de ces statistiques, leurs origines ne sont pas issues des assureurs dans le but de vendre plus de garantie des accidents de la vie (GAV) mais du ministère de la santé. Ci-après le lien du site sante.gouv.fr –> http://www.sante.gouv.fr/les-chiffres-cles.html

    Bonne lecture

    Cordialement

  • […] braguette: …Les personnes âgées, premières victimes des accidents domestiques20minutes.frAccidents de la vie courante: La maison, un lieu de tous les dangers ?News AssurancesAccidents de la vie courante : un risque méconnuLe […]

  • Fabrice Vues :

    A 52 ans, j'ai fait une chute dans l’escalier de la maison à 2h du matin.
    Résultat : 2 vertèbres cassées, 1 semaine d'hospitalisation et 3 semaines de soins de suite; je suis toujours en arrêt et ce depuis fin janvier.
    Depuis, je tiens systématiquement la rampe et nous avons installé une veilleuse dans le couloir.

Laissez votre avis