Assurance retraite : la grève ne fait pas le plein contre la réforme, le gouvernement conforté

Le porte-parole du gouvernement Luc Chatel a estimé jeudi que la “faible mobilisation” enregistrée à l’occasion de la journée d’action sur l’emploi et les retraites venait “valider la méthode du gouvernement” sur ce dernier dossier, dans une déclaration à l’AFP.

“La faible mobilisation vient valider la méthode du gouvernement”, a déclaré le porte-parole, également ministre de l’Education. “On a d’abord un mot d’ordre de grève qui est faiblement suivi, plus de la moitié par rapport au dernier mouvement de mars, et pour les défilés des chiffres comparables à la manifestation du 23 mars, très en retrait par rapport au grand mouvement de 2003” contre la réforme Fillon sur les retraites, a-t-il poursuivi.

Selon les chiffres communiqués par la CGT, en fin d’après-midi, il y a eu un million de manifestants en France. Cela correspond à l’objectif que s’était fixé Bernard Thibault, le secrétaire général de la CGT, qui voulait faire mieux que lors de la précédente journée d’action du 23 mars (800 000 manifestants) et faire oublier un 1er mai raté (380 000). Mais les arrêts de travail ont été peu suivis, notamment à la SNCF et dans les transports, et le 27 mai n’a ressemblé en rien à un “jeudi noir” qui aurait fortement perturbé l’activité économique du pays.

“Le gouvernement ne fait aucun triomphalisme mais cette mobilisation témoigne de la validité de sa méthode, faite d’écoute, de dialogue et de détermination pour mettre en marche une réforme juste et équilibrée”, a-t-il insisté.

Selon la CGT, la journée d’action interprofessionnelle sur l’emploi et les retraites à l’appel de six syndicats a rassemblé jeudi un million de manifestants dans toute la France, contre 800.000 le 23 mars.

Paris, 27 mai 2010


Laissez votre avis