Les années d’études seront-elles intégrées dans le calcul de la retraite ?

Marisol Touraine pourrait proposer, dans ses recommandations au gouvernement, que les années d’études soient intégrées dans le calcul de la retraite.

Laissant entendre que la hausse de la CSG serait une des meilleures options pour pérenniser le futur système de retraite, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, pourrait également demander l’intégration des années d’études dans le calcul des pensions.

Ainsi, dans un communiqué de presse de la CFE-CGC, l’organisation syndicale “se félicite que la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, envisage dans ses préconisations de retenir la prise en compte des années d’études post-bac pour le calcul de la retraite”. Reçue mercredi à Matignon et ce jeudi à Élysée, la ministre pourrait ainsi demander à ce que des trimestres de cotisation supplémentaires soient attribués aux actifs ayant effectué fait plusieurs années d’études supérieures.

Vers un rachats de trimestre ?

Une autre solution pour ce dispositif serait de “faciliter les versements pour la retraite (VPLR), plus communément appelés « rachats de trimestres », au titre des années post-bac”, explique le site d’information Toutsurlaretraite.com, indiquant que “depuis la loi Fillon de 2003, il est en effet possible de racheter notamment des trimestres de cotisation en fonction de ses années d’études sanctionnées par un diplôme (à l’exception des classes préparatoires aux écoles d’ingénieurs ou de commerce)”.

Même si pour l’heure, “la nature de ces contributions n’a pas encore été décidée”, affirme-t-on chez les proches de la ministre des Affaires sociales, les propositions de Marisol Tourraine devront aider l’exécutif à trouver 20Mds d’euros d’ici 2020. Le gouvernement disposera ensuite d’un mois pour trancher.


Laissez votre avis