Préretraite : le départ anticipé pourrait entrainer une décote de la complémentaire retraite

Les régimes de complémentaire retraite Agirc et Arrco sont en difficultés. Ainsi alors que la dernière réforme de retraite vient à peine d’entrer en vigueur dans sa totalité, une nouvelle réforme prend déjà forme. Elle comprendrait un nouveau recul de l’âge de départ, mais aussi une décote de la complémentaire retraite en cas de départ anticipé. 

L’Agirc et l’Arrco les régimes de complémentaire retraite des cadres et du secteur privé verront leurs réserves respectives s’épuiser en 2018 pour l’un et 2027 pour l’autre, ainsi toute une série de négociations est en cours pour trouver une solution viable. Une nouvelle réforme du régime des retraites se profile, et plusieurs pistes sont évoquées.

Pour ceux qui pensaient pouvoir partir à la retraite à 65 ans, cela s’annonce compliqué. Effectivement une des pistes évoquées est de repousser l’âge de départ à la retraite de 62 ans à 65 ou 67 ans. La possibilité de partir à 62 serait maintenue comme l’entend la loi, cependant le retraité ne toucherait en totalité que la retraite de la sécurité sociale. La pension complémentaire quant à elle serait décotée de façon dégressive jusqu’aux 67 ans du retraité.

Selon l’hebdomadaire l‘Express plusieurs scénarios sont envisagés avec des premières décotes à 20 %, 30 % ou 40 % pour un départ à 62 ans, puis 16 %, 24 % ou 32 % à 63 ans, 12 %, 18 % ou 24 % à 64 ans, 4,6, 8 % à 65 ans, 2, 3, 4 % à 66 ans.

Peu importe le scénario envisagé, une décote de 20 % sur la pension complémentaire peut représenter jusqu’à un quart des revenus des retraités. Une amputation conséquente qui viendra grever lourdement le pouvoir d’achat de la prochaine génération de retraités français.


Laissez votre avis