Retraite : Epargnée, la génération 1956 ne subira aucun allongement de cotisations

Depuis 2003, le Conseil d’orientation des retraites (COR) rend un avis sur l’allongement ou non de la durée de cotisation pour les futurs retraités. Cette année, il préconise d’épargner la génération 1956, qui resterait ainsi à 166 trimestres de cotisations, soit 41,5 ans, pour une retraite à taux plein.

Rien n’est encore concrètement déterminé mais la génération 1956 est bien partie pour passer entre les mailles d’un éventuel allongement de sa durée de cotisation. Instaurée en 2003 par la réforme Fillon, la loi se remet au COR pour rendre chaque année un avis sur la future vague de retraités. Le but étant de maintenir un équilibre entre l’espérance de vie à 60 ans (projections de l’Insee), la durée de cotisation et la durée moyenne de retraite. Le Conseil a recommandé pour la génération 1956 de laisser le nombre de trimestres à 166, soit 41,5 ans, pour l’obtention d’une retraite à taux plein.

S’il n’est considéré que consultatif, le COR a prouvé par le passé que ses préconisations étaient fréquemment appliquées. Pour devenir effectif, son avis devra faire l’objet d’un décret.

A lire également :

– Évaluer son age de départ à la retraite
– Comment calculer ma retraite si j’ai eu des enfants ?
– Calculer le montant de sa retraite complémentaire


Laissez votre avis