Une pension de retraite sur 10 serait fausse et mal calculée, êtes-vous concerné ?

Après avoir analysé les comptes 2012 de la caisse de retraite CNAV, la Cour des comptes a découvert que 9,1% des pension de retraite comporteraient des erreurs dans leurs montants. En région, la situation s’aggrave, 20% des pensions auraient été mal calculées.

En dépit de l’étonnement que provoque une telle nouvelle, le phénomène d’inexactitudes ne semble pas récent, mais récurrent. Déjà l’an passé, dans son rapport 2011 sur la Branche Vieillesse de la Sécurité Sociale, la Cour des comptes avait décelé 7,5% d’erreurs dans les pensions. Des faussetés qui portent inévitablement préjudice aux retraités concernés. Sans le savoir, ces derniers ne perçoivent pas, en définitive, le montant auquel ils ont droit. En 2011, l’incidence financière pour eux aurait été de 0,84%.

Analyse 2012 des comptes de la caisse de retraite

Dans son analyse de l’année 2012, la Cour des comptes a dénoté que 9,1% des pensions de retraite seraient aujourd’hui victimes de ces erreurs financières (0,69% d’incidence). En région, la CARSAT (caisse d’assurance retraite et de la santé au travail) Nord Picardie détiendrait le plus fort taux d’inexactitudes avec 20%, contre 8% pour la CARSAT d’Ile-de-France. En dépit du fait que le risque zéro n’existe pas, la raison de ces calculs erronés s’expliquerait davantage par des erreurs administratives, de saisie, ainsi que par les milliers de dossiers encore non traités (+15% face à 2011) et qui s’entassent dans les locaux des caisses. Des feuillets qui concernent des périodes assimilées grâce au chômage, aux arrêts maladie, des congés parentaux, des petits emplois et contrats d’apprentissage… Des éléments cruciaux pour établir le juste montant de la pension de retraite.

Qui est concerné ?

Tout retraité recevant une pension est potentiellement concerné par ces erreurs. Pour le vérifier, un examen minutieux du relevé de carrière ou le recours à un spécialiste sont les seules alternatives. En cas d’erreur détectée, une lettre de demande de correction devra être envoyée à la caisse de retraite d’affiliation.

Consulter notre fiche pratique pour en savoir plus sur la procédure de demande de rectification.

Laissez votre avis