Retraite : Pas de gel pour les pensions de moins de 1.200 euros par mois ?

Dans une lettre adressée aux députés socialistes, Manuel Valls a annoncé, ce 28 avril au matin, que les pensions de retraite de moins de 1.200 euros seraient bien revalorisées au 1er octobre. Les autres seront belles et bien gelées pendant 18 mois.

Manuel Valls a déjà avisé les Français; tout l’Hexagone va devoir se serrer la ceinture pour aider les caisses de l’État à se renflouer. Tout l’Hexagone…sauf les détenteurs de petites retraites. Ils seront, à priori, épargnés par le gel des prestations sociales. Le 16 avril dernier, le Premier ministre a annoncé leur non revalorisation pendant 18 mois, lors de la présentation de son projet d’économies de 50 milliards d’euros.

Alors que l’Assemblée nationale statuera demain, de façon consultative, sur ce plan de rigueur, Manuel Valls a transmis ce matin une missive aux députés socialistes. L’homme a prévenu ses troupes que les pensions de retraite de moins de 1.200 euros mensuels seraient exemptées du gel. Une mesure exceptionnelle qui préserveraient donc les bénéficiaires du minimum vieillesse (ressources globales ne dépassant pas 791,99 euros par mois pour une personne seule et 1229,31 euros pour un couple) mais également tous ceux qui n’atteignent pas la pension de retraite moyenne chaque mois (1.256 euros en 2011 selon la Dress, Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques).

Un geste qui sera loin de noircir les comptes du gouvernement. Laisser les pensions de retraites des plus défavorisés augmenter de 0,6% le 1er octobre, tel que prévu initialement, correspond à une hausse de 4,8 euros par mois pour une pension de 800 euros, à une majoration de 6 euros pour une pension de 1.000 euros et à un relèvement de 6,9 euros mensuels pour une pension de 1.150 euros.


un commentaire sur “Retraite : Pas de gel pour les pensions de moins de 1.200 euros par mois ?”

  • coccinelle75 Vues :

    je voudrais bien savoir combien nous coutent, les retraites des étrangers qui n'ont jamais cotisés, et qui dépensent nos sous dans leur pays, sans compter toutes les aides qu'on leur accorde, je suis sure que de belles économies pourraient remonter le niveau de la France.

Laissez votre avis