Retraites : La génération 1956 devra cotiser 41 ans et demi

Les personnes nées en 1956 seront les premières à expérimenter pleinement la réforme des retraites mise en place par le précédent gouvernement Fillon. En 2018, les salariés, ayant accumulé la totalité de leurs annuités, partiront à la retraite à 62 ans.

Le gouvernement Ayrault doit publier un décret, qui confirmera avant le 31 décembre la durée de cotisation nécessaire pour les assurés nés en 1956 pouvant prendre leur retraite en 2018. D’ici à la fin de l’année, ils pourront donc savoir combien de temps ils devront encore travailler pour toucher une retraite à taux plein. A priori ces derniers, comme leurs aînés de 1955, devront cotiser 41 ans et demi.

Une durée de cotisation calquée sur l’allongement de l’espérance de vie

Depuis la réforme Fillon de 2003, la durée de cotisation progresse régulièrement au rythme de l’espérance de vie. Le principe fixé dans la loi est de maintenir le rapport constaté, au moment de sa parution, entre le temps passé à travailler et la durée de la retraite.

La durée de cotisation pour la génération de 1956 est donc fixée tous les ans, en fonction de l’espérance de vie de cette génération à 60 ans, déterminée par l’Insee. Par exemple, l’an dernier, la progression de l’espérance de vie pour la génération 1955 avait provoqué une hausse de la durée de cotisation d’un trimestre.

Au mois de septembre prochain, l’Insee donnera ses dernières estimations au Conseil d’orientation des retraites (COR). Le COR, qui réunit les partenaires sociaux, des parlementaires ainsi que des directeurs d’administration, donnera alors un avis technique sur la question.

La nouvelle majorité n’a pas remis en question l’allongement de la durée de cotisation prévue par la loi du précédent gouvernement. Celle-ci va donc continuer à évoluer au rythme de l’espérance de vie.

Selon les prévisions de l’Insee, les générations nées autour de 1960 devront cotiser 42 annuités, 43 pour celles nées vers1980.

A lire également :

Evaluer son âge de départ à la retraite
Calculer le montant de sa retraite complémentaire


Laissez votre avis