Braquage / Cannes : 1M d’euros de récompense pour coincer les voleurs

L’assureur du bijoutier Leviev offre une récompense d’1M d’euros pour toute information permettant de retrouver les bijoux ou les responsables du braquage de la semaine dernière au Carlton de Cannes.

Nos confrères de Var Matin  révèlent que Les Llyod’s, assureur du bijoutier Leviev, victime d’un braquage de plus de 100M d’euros la semaine dernière à Cannes, souhaite offrir une récompense de 1M d’euros pour toute information permettant d’arrêter les voleurs ou de retrouver les bijoux dérobés il y a une semaine. Assurée auprès du marché des Lloyd’s* de Londres, la maison Leviev a subi un préjudice de 103M d’euros, un vol si conséquent qu’il est considéré comme “le casse du siècle”.

La pratique de la récompense, souvent anonyme, parfois même secrète, devra vraisemblablement être validée et encadrée par la justice. “In fine, c’est le juge d’instruction de Grasse en charge du dossier qui devra valider cette proposition alléchante, une pratique assez rare mais qui s’est déjà vue dans ce type d’affaires”, explique le quotidien.

Cette offre “pro rata” pourra revenir “à la première personne qui fournira des informations permettant de retrouver la marchandise, est sujette à certaines conditions”, explique. Les Llyod’s ont d’ailleurs confié la procédure à une cabinet spécialisé, SW Associates. Une annonce, qui devrait être publiée demain dans trois quotidiens Français, est disponible et accompagné de la photo de quatre des bijoux dérobés. “Les personnes, ajoute le texte, ayant des informations utiles peuvent contacter SW Associates : 06.10.95.05.64 (entre 18 heures et 19 heures) ou envoyer un mail à l’adresse : reward1millionE@gmail.com.

Retrouver les bijoux ou indemniser le joaillier

Si l’assureur propose ce type de pratique et met tout en œuvre pour retrouver les bijoux c’est qu’il devra vraisemblablement indemniser l’ensemble des marchandises dérobées. Ce dernier devra également faire le tri dans les témoignages et éviter les tentatives d’escroqueries.

Toutefois, comme ils sont particulièrement difficiles à écouler, les bijoux issus de braquages peuvent être retrouvés. Les règles d’indemnisation prévoient alors deux cas de figure. Si tout le butin est retrouvé avant le versement de l’indemnité, l’assurance ne verse rien ou une compensation si seulement une partie des marchandises a été récupérée. Dans le cas où elles ont été retrouvées après le versement de l’indemnité, la compagnie d’assurance devient propriétaire du butin. Le bijoutier est prioritaire pour le rachat éventuel des biens qui lui ont été dérobés, mais il n’est pas obligé de les récupérer.

*Marché de l’assurance britannique où les compagnies et les courtiers en assurances se réunissent pour couvrir conjointement les risques.


Laissez votre avis